Zone euro: le taux de chômage s’est établi à 7,8% en février 2019

0
2725

Selon des chiffres publiés par l’Office statistique de l’Union européenne (Eurostat), le taux de chômage corrigé des variations saisonnières s’est établi à 7,8% en février 2019 dans la zone euro (ZE19).

Dans un communiqué rendu public récemment, l’institution chargée de l’information statistique à l’échelle communautaire précise qu’il est stable par rapport à janvier 2019 et en baisse par rapport au taux de 8,5% de février 2018 et notant que cela demeure le taux le plus faible enregistré dans la zone euro depuis octobre 2008.

La même source indique, par ailleurs, que le taux de chômage s’est établi à 6,5% durant cette même période dans l’UE28 et qu’il est stable par rapport à janvier 2019 et en baisse par rapport au taux de 7,1% de février 2018.

Ce taux demeure le plus faible enregistré dans l’UE28 depuis le début de la série mensuelle sur le chômage en janvier 2000, a relevé Eurostat estimant qu’en février 2019, 16,012 millions d’hommes et de femmes étaient au chômage dans l’UE28, dont 12,730 millions dans la zone euro.

« Par rapport à janvier 2019, le nombre de chômeurs a diminué de 102 000 dans l’UE28 et de 77 000 dans la zone euro. Comparé à février 2018, le chômage a baissé de 1,469 million de personnes dans l’UE28 et de 1,169 million dans la zone euro », a souligné l’Office.

Selon elle, « parmi les États membres, les taux de chômage les plus faibles en février 2019 ont été enregistrés en Tchéquie (1,9%), en Allemagne (3,1%) et aux Pays-Bas (3,4%). Les taux de chômage les plus élevés ont quant à eux été relevés en Grèce (18,0% en décembre 2018), en Espagne (13,9%) et en Italie (10,7%) », peut-on lire dans le communiqué notant que sur un an, le taux de chômage a baissé dans tous les États membres, à l’exception du Danemark et de l’Autriche où il est resté stable.

Dans son communiqué, Eurostat fait également observer que « les baisses les plus marquées ont été observées en Grèce (de 20,8% à 18,0% entre décembre 2017 et décembre 2018), à Chypre (de 9,4% à 7,1%), en Espagne (de 16,2% à 13,9%) et en Estonie (de 6,4% à 4,2% entre janvier 2018 et janvier 2019) ».

S’agissant du chômage des jeunes, il apparait que durant la même période, 3,309 millions de jeunes de moins de 25 ans étaient au chômage dans l’UE28, dont 2,337 millions dans la zone euro.

En glissement annuel, l’Office note que le nombre de jeunes chômeurs a diminué de 222 000 dans l’UE28 et de 181 000 dans la zone euro.

Signalons également que le taux de chômage des jeunes s’est établi à 14,6% dans l’UE28 et à 16,1% dans la zone euro en février 2019, contre respectivement 15,7% et 17,7% en février 2018.

Quant aux taux les plus faibles en février 2019, ils ont « été observés en Allemagne (5,6%), en Tchéquie (6,0%) et aux Pays-Bas (6,4%), tandis que les plus élevés ont été enregistrés en Grèce (39,5% en décembre 2018), en Italie (32,8%) et en Espagne (32,4%) », d’après l’Office.

Martin Kam

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here