USA. UN MONUMENT DE LA RENAISSANCE (ode à une légende)

0
159
Il y a trois jours, ARCHIE SHEPP (D) a soufflé ses 84 bougies.

CLIN D’Œil. Il est l’un des derniers MONUMENTS du jazz encore debout. Pionnier du courant AVANT-GARDE au milieu des années 60, il a accompagné le mouvement des Droits civiques avec ses compositions IRASCIBLES, enregistré près d’une centaine d’albums, écrit des dizaines de musique de film, collaboré presque avec tout le gotha du jazz (JOHN COLTRANE, DUKE ELLINGTON, MAX ROACH, ABBEY LINCOLN, CECIL TAYLOR, etc).

Ses albums fétiches « Malcolm sempre Malcolm » pour immortaliser MALCOLM X après son lâche assassinat, « Attica blues » dédié à GEORGE JACKSON assassiné au centre pénitencier d’Attica, dans l’Etat de New-York, témoignent de son engagement.

En 1969, il était présent au Festival panafricain d’ALGER aux côtés de STOCKELY CARMICHAEL et des BLACK PANTHERS. Le JAZZ c’est la FINESSE dans l’ENGAGEMENT. Les notes de musique expriment parfois la COLERE mieux que les mots.

Il y a trois jours, ARCHIE SHEPP a soufflé ses 84 bougies. Je suis allé lui souhaiter un JOYEUX ANNIVERSAIRE à domicile deux jours après. A ma grande surprise, c’est lui qui m’a offert un cadeau.

Né en FLORIDE, élevé en PENNSYLVANIE, il réside à Springfield, dans le MASSACHUSETTS.

Long life dad!

Par Nysymb Lascony

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here