Tchad/présidentielle : le pouvoir et l’opposition divisés sur le taux de participation

0
114

Alors que les bureaux de vote pour la présidentielle ont à peine fermé ce dimanche soir au Tchad, le parti au pouvoir et l’opposition sont divisés sur le taux de participation des électeurs : une victoire de la démocratie, selon le parti au pouvoir, et une victoire du boycott, d’après l’opposition.

“La démocratie a triomphé. Les Tchadiens ont donné une grande leçon démocratique. Les électeurs ont bravé la distance, la chaleur et le discours de la peur. Un signal politique très fort a été envoyé”, a déclaré à la presse dimanche soir le secrétaire général du Mouvement patriotique du salut (au pouvoir), Mahamat Zen Bada, également directeur de campagne du président Idriss Déby, candidat à sa propre succession.

“Les Tchadiens ont démontré à la face du monde le degré de civisme et d’attachement à la démocratie. Cette forte mobilisation des électeurs donne une mesure juste des appels au boycott”, a ajouté M. Zen Bada, qui a reconnu en même temps des “insuffisances mineures” dans l’organisation du scrutin.

L’opposant Saleh Kebzabo, rival historique de M. Déby qui s’est retiré du processus électoral, a quant à lui salué une “victoire importante du boycott”, en qualifiant le scrutin de “simulacre”.

“Nulle part dans tout le pays n’a été constaté une file quelconque d’électeurs en attente, comme on le voit habituellement”, a indiqué M. Kebzabo. Il a même avancé un taux de participation, “moins de 10% des électeurs ont fait le déplacement pour voter.”

M. Kebzabo a félicité ses compatriotes pour avoir fait “preuve d’un patriotisme” par leur “engagement pour un Tchad nouveau”. De son côté, M. Zen Bada a également félicité les Tchadiens qui ont su “déjouer les pièges” du boycott et appelé l’opposition à se plier aux vœux exprimés par le peuple tchadien.

“Ils (les opposants) doivent saisir la main qui leur est tendue”, a conclu M. Zen Bada.

Le scrutin de dimanche se déroule dans un contexte social et politique tendu.

Lors de son meeting de clôture de la campagne électorale tenu vendredi dernier dans la capitale N’Djamena, M. Déby avait assuré à ses militants qu’il allait gagner.

Selon la Commission électorale nationale indépendante (CENI), ce sont au total 7.388.348 électeurs, dont 49,24% d’hommes et 50,76% de femmes, qui devraient aller voter. Les résultats provisoires sont attendus d’ici deux semaines. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here