Tchad : la junte face au mécontentement de la population

Si le gouvernement a pu désamorcer la grève des commerçants, ce n'est pas le cas pour la marche pacifique du mouvement citoyen Wakit-Tama prévue ce jeudi.

0
129
La société civile dans la rue ce jeudi 29 juillet pour dénoncer la transition

Selon les organisateurs, la junte et le gouvernement de transition font du surplace dans le but de préserver des intérêts partisans.

A travers cette marche, Wakit-Tama exige l’annulation des décrets relatifs à la création de l’Assemblée nationale de transition  et du comité préparatoire de dialogue national inclusif jugés non consensuels.

Ainsi que la révision de la charte de transition, sollicitée également par l’Union africaine pour une transition crédible.

“Non seulement le Conseil militaire de transition (CMT) n’a pas l’intention d’organiser une véritable réconciliation dans un esprit de justice et de vérité, mais il se révèle particulièrement incapable de juguler nos malheurs et aussi la crise de sécurité ayant servi d’alibi au coup d’Etat du 20 avril dernier. Nous n’avons pas d’autres choix que de résister au pouvoir illégitime et illégal du Conseil militaire de transition ce jeudi 29 juillet. Il y va de la survie de notre pays et de la dignité de ses hommes”, explique Maître Max Loalngar est le porte–parole du mouvement citoyen Wakit-Tama…

Lire la suite sur DW

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here