Tchad : fin du forum en prélude au dialogue national

Le dialogue national doit jeter les bases d’une transition alors que la démocratie est au point mort avec une junte militaire au pouvoir.

0
186
Mahamat Idriss Déby, président du Conseil militaire de la transition au Tchad

La société civile tchadienne a préféré, lors de ce forum, se focaliser sur la réforme de l’Etat car la question du fédéralisme au Tchad semble s’imposer ces jours-ci dans le débat politique. 

Cette solution constitutionnelle apparait aux yeux de certains Tchadiens comme celle qui pourrait favoriser une meilleure répartition des pouvoirs.  

Pour le consultant indépendant Baniara Yoyana, “le vivre ensemble est mal en point aujourd’hui. Est-ce qu’il n’est pas bon aujourd’hui que chacun se développe localement tout en ayant à l’esprit que le Tchad reste un pays unique avec un gouvernement central, que cette fois-ci on propose qu’il soit fédéral et que les gouvernements locaux soient gérés à leur niveau. Mais que les gens ne se mettent pas en tête que la fédération veut dire sécession ou séparation du pays”…

Lire la suite sur DW 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here