Société: Le Centre Hospitalier et Universitaire de Brazzaville en grève

0
158
Centre hospitalier et universitaire de Brazzaville

«A ce jour, la condition salariale des travailleurs se détériore davantage. Nous sommes conscients que la Direction générale n’a aucun pouvoir pour satisfaire cet impératif, ni la capacité de contenir la pression des travailleurs, ce qui compromet de façon importante la prise en charge de patients» peut-on lire dans un document parvenu à notre rédaction.

Dans un communiqué annonçant cet appel à la grève, l’intersyndicale fait savoir qu’au nom de l’Assemblée générale des travailleurs du CHUB, elle met en garde contre tout acte et toute manœuvre de quelque nature que ce soit de la part de la Direction générale visant à entraver le libre exercice du droit de grève garanti par la législation en vigueur.

Les malades qui ne se sont pas sentis concernés par ce mouvement de grève ont rencontré tous les problèmes. Les agents retenus pour le service minimum étaient présents à leur poste mais il n’est pas évident que ce petit nombre d’agents tiennent tête devant le nombre de malades, le CHUB étant le plus grand centre de santé tant de la ville que du pays.

Ces agents exigent, pour la reprise du travail, le versement de deux mois de salaire sur les cinq que leur employeur leur doit. Selon un agent qui s’est exprimé sous couvert d’anonymat, la Direction générale se dit surprise de cette grève alors qu’elle avait lancé une démarche avec le gouvernement en vue d’obtenir l’apurement des arriérés et conséquemment, la régularisation des salaires.

La Direction générale a de ce fait appelé les travailleurs à ne pas obéir à cet appel à la grève et à se mettre au travail.

Les agents du Centre Hospitalier et Universitaire de Brazzaville (CHUB), ont ainsi débuté, le 10 mai 2021, un mouvement de grève du fait du non-paiement des deux mois de salaire d’arriérés sollicités sur les cinq dus.  

Cette décision a été prise à la fin de l’Assemblée générale de l’intersyndicale du 7 mai 2021. L’appel  a été lancé pour un mouvement de grève à compter du 10 mai 2021. Le CHUB a prévu à cet effet un service minimum et les agents programmés pour cela étaient bien à leur poste. Mais la présence de ces agents ne peut rien rapporter du fait du nombre très insignifiant des demandeurs de leur service.

Florent Sogni Zaou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here