RS Berkane couronné champion de la Coupe de la Confédération pour la première fois

0
713

Mohssine Iajour a marqué le seul but alors que RS Berkane a battu les débutants égyptiens Pyramids par un but solitaire pour décrocher leur tout premier titre de la Coupe de la Confédération Total CAF, à leur deuxième finale consécutive.

Le ballon a ricoché sur le pied de l’attaquant à la 15e minute, mais cela n’avait aucune importance car il s’est avéré être le but en or, et peut-être le plus important à ce jour dans l’histoire de Berkane.

Les Marocains ont perdu la finale de l’année dernière aux tirs au but face à une autre équipe égyptienne, le Zamalek SC, mais ils n’étaient pas d’humeur à frapper à nouveau au même endroit alors qu’ils assuraient la victoire à domicile, en voyant l’attaque jouée au Prince Moulay Abdellah à Rabat.

Berkane a dû terminer le match avec 10 hommes, comme lors de la finale de l’année dernière, lorsque Bakre El Helali a été expulsé pour un tacle dangereux à deux minutes de la fin.

Malgré le désavantage numérique, ils ont tout simplement réussi à rester à flot.

Les débutants Pyramids étaient arrivés en finale avec un pedigree enviable, après avoir atteint le dernier match de la campagne lors de leur toute première saison avec seulement deux défaites lors de leurs 15 derniers matchs dans la compétition. Ils avaient également remporté leurs huit matches à l’extérieur cette saison, avant la finale.

Mais, ils n’ont pas pu terminer le travail car l’équipe marocaine expérimentée a tenu bon pour une victoire précieuse.

Dans une première mi-temps fougueuse, Berkane a ouvert le score après un quart d’heure lorsqu’un tir de l’intérieur de la surface après une bagarre dans la bouche du but est sorti du genou d’Iajour et dans le filet.

Ce fut un début gratifiant pour RS Berkane car ils avaient fait preuve d’intention et de faim dès le départ.

Après seulement 14 secondes, ils avaient frappé à la porte avec la tête de Iajour sur un centre d’Omar Namsaoui qui passait largement.

L’attaquant expérimenté s’était de nouveau rapproché à la septième minute quand il avait bien fait pour protéger le ballon à l’intérieur de la surface, mais son tir était bien sauvé par le gardien des Pyramides Mahdi Soliman.

Mais à mesure que le match avançait, les débutants égyptiens ont lentement commencé à mettre la pression et à placer Berkane dans leur propre moitié de terrain. Ils ont bien fait de camper du côté de l’adversaire et ont réussi leur premier vrai but à la 24e minute.

Un bon jeu d’accumulation avec des passes courtes et rapides a libéré un centre à Omar Gaber qui à son tour a bien fait remonter le ballon pour Mohamed Farouk, mais son tir était juste large.

L’attaquant a de nouveau posé les questions à trois minutes de la pause quand il a dribblé à l’intérieur de la surface, mais son tir éventuel n’a pas réussi à déranger le gardien.

En seconde période, Berkane a commencé avec autant d’enthousiasme que la première et à peine deux minutes en raté une chance en or. Après un bon sprint sur la droite, Bakre El Helali a coupé le ballon pour Iajour, mais l’attaquant a skié le ballon au-dessus.

Sentant qu’ils devaient se réparer rapidement, Pyramids a fait un changement à la 56e minute, faisant entrer Ibrahim Hassan pour Ayman Mansour. Hassan faisait partie de l’équipe de Zamalek qui a battu Berkane au titre la saison dernière et Pyramids espérait qu’il ferait la même magie.

Pyramids a maintenu la pression et a eu une autre opportunité à la 62e minute, mais l’astucieux de Farouk a déclenché un coup franc d’Abdalla Mohamed, mais l’effort a frappé le filet latéral. Ils ont fait un autre changement, John Antwi remplaçant Ahmed Hassan.

Le Ghanéen a presque eu un impact immédiat avec une tête coudée sur un centre de Farouk, mais il est allé juste large.

De l’autre côté, Berkane a eu une chance de terminer le match lorsque Hamdi Laachir a été choisi avec une passe précise, mais il a fait sauter le ballon.

Les pyramides se sont empilées sous la pression alors qu’elles cherchaient à n’en obtenir qu’une seule pour se remettre en jeu.

Ils ont reçu un avantage numérique quand El Helali a été expulsé pour un tacle dangereux sur Gaber. Cependant, malgré tous les derniers efforts, ils n’ont rien pu sauver du jeu.

CAF

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here