RDC: suite à l’affaire Matata Ponyo, des voix réclament l’ouverture d’une enquête contre Joseph Kabila

Le 06 juillet, le Sénat a approuvé la levée de l'immunité parlementaire de l'ex Premier ministre Matata Ponyo soupçonné d’avoir détourné des fonds alloués à l’indemnisation des victimes d’expropriations sous Mobutu.

0
222
Matata Ponyo. Ph: Florida Zantoto

L’affaire fait grand bruit en RDC. Ce lundi 06 juillet, le Sénat a approuvé la levée de l’immunité parlementaire de l’ancien Premier Augustin Matata Ponyo, chef du gouvernement sous Joseph Kabila de 2012 à 2016.

Il est en effet soupçonné d’avoir détourné des fonds alloués à l’indemnisation des victimes d’expropriations sous le règne de Mobutu. Depuis, des voix s’élèvent pour demander qu’une enquête judiciaire soit également ouverte contre l’ex-président congolais Joseph Kabila.

Le nom de l’ex-Premier ministre est cité dans deux dossiers. D’abord, celui de l’expropriation des victimes de ce qui est appelé “la zairianisation”, c’est-à-dire le processus de nationalisation des entreprises étrangères.

Ensuite dans le dossier de la gestion des fonds alloués au projet du parc agro-industriel de Bukanga Lonzo.

Pour le professeur Florimond Muteba, président du Conseil d’administration de l’Observatoire de la dépense publique (Odep), Augustin Matata Ponyo qui était à l’époque Premier ministre sous Joseph Kabila n’a pas agit seul…

Lire la suite sur DW 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here