RDC: les exploitants chinois d’or attendent les conclusions d’une enquête parlementaire

0
213
Des creuseurs artisanaux dans une mine d'or au Nord-Kivu en RDC, 21 avril 2015. (VOA/Charly Kasereka)

Suspendues en août, des sociétés à capitaux chinois attendent de savoir si elles vont reprendre leurs activités.

On se traite de bandits, on dénonce des mafias, on réclame réparation, un conseiller démissionne subitement… l’or sent le soufre au Sud-Kivu, dans l’est de la RDC, où des sociétés à capitaux chinois attendent de savoir si elles vont pouvoir reprendre leurs activités, suspendues en août par les autorités provinciales.

Leur avenir dans le territoire aurifère de Mwenga, à une centaine de km au sud-ouest du chef-lieu Bukavu, est suspendu aux conclusions d’une commission d’enquête parlementaire et à la décision du ministère des Mines.

“Nous sommes confiants, on va rebondir et nous voulons même aller plus loin: nous serons un projet pilote dans la traçabilité” de l’or, assure Rudy Cornet, consultant pour une des six sociétés concernées, Oriental Ressources Congo (ORC)…

Lire la suite sur La Voix de l’Amérique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here