RD Congo. Tshisekedi et Kabila nous ont eus !!!

0
604
Félix TSHISEKEDI ET Joseph KABILA

OPINIONS. Depuis l’annonce tambour battant d’un message important qui annulait ipso facto la tenue du Conseil gouvernemental, les congolais étaient tout yeux tout oreilles pour savoir de quoi il sera question.

48 heures après l’adresse présidentielle, j’ai beau scruter le contenu de ce fameux message, je le tourne et le retourne dans tous ses angles mais j’ai du mal à saisir sa vraie quintessence dans ce long chapelet de bonnes intentions.

Tout en identifiant sans la nommer expressément la source des obstacles qui plombent le fonctionnement de l’état congolais, le président Fatshi n’a pas prononcé un seul instant un quelconque divorce avec le FCC. Il a juste promis de faire des consultations avant de revenir annoncer les résultats. Il a « promis » mais tout congolais sait déjà le vide sémantique de ce mot dans le présent quinquennat. Car comment peut-il promettre passer à un nouvel Accord sans avoir abrogé le premier? En d’autres termes, Tshisekedi temporise et veut gagner du temps.

Curieusement il annonce commencer les consultations pendant que la chambre basse du parlement et le gouvernement restent bel et bien en place et que la CENI devant faire le suivi électoral de ces consultations n’a même pas de bureau dirigeant. C’est tout simplement ahurissant !

La vérité est que pendant que le peuple congolais est tout dernièrement monté sur ses chevaux pour en finir avec l’affaire Minembwe allant jusqu’à la convocation de Ruberwa au parlement, Kabila et Tshisekedi mouillés tous deux jusqu’au cou dans ce scandale politico-administratif ont réussi un coup de maître en détournant l’attention du peuple dans la création d’un autre problème dans un problème déjà existant. Le peuple congolais s’est laissé prendre dans leur piège.

Dans la suite des événements, qui pourra contrôler l’effectivité de ce revirement politique annoncé urbi et orbi au moment où les deux protagonistes n’ont jamais dit au peuple en quoi consiste le contrat qui les lie et qui a plongé le Congo dans un chaos indescriptible. Les consultations annoncées ne continueront-t-elle pas à se faire à Kingataki et avec son maître des céans? Depuis quand et en vertu de quelle loi un Parlement cesse d’être LA vraie représentation du peuple et qu’il faille en pleine législature, faire un virage à quatre-vingt-dix degrés pour désormais plus s’enticher des forces sociales pour prétendre mieux comprendre les problèmes de la société? Mais ces forces politiques ou sociales n’ont-elles pas voix au chapitre dans ce parlement ?

Consulter les forces politiques pour former une Union sacrée ??? Et quand bien même il fasse alliance avec la plate-forme de Modeste Bahati qui détiendrait un nombre important de députés, il faudra d’abord que soit levée la mesure judiciaire pesant sur le concerné. Dans ce cas de figure, avec quelle Cour Constitutionnelle cela devrait-il se faire quand les juges pro-Kabila jurent ne plus vouloir siéger à cette Cour constitutionnelle dont ils réfutent la régularité de trois nouveaux nominés et dont la validité des décisions dépend impérativement du quorum de 9 juges? Au final, à propos de cette union sacrée, n’est-on pas allé déterrer une autre rengaine du temps de la lutte antimobutiste pour mieux nous endormir ?

Pendant que tout le peuple tournera durant des mois son regard vers ces fameuses consultations qui peuvent ou ne pas aboutir, on observera que rien n’aura changé à Minembwe et que dans cette confusion entretenue sciemment par la coalition au pouvoir, le deal continuera à fonctionner sous un autre format, plus subtil mais plus nocif. On réalisera que la dépossession territoriale de Minembwe continuera son cours et que la convocation d’Azarias Ruberwa quant à elle sera renvoyée aux calendes grecques.

Arrêtez de prendre le silence de Kabila pour l’attitude d’un vaincu. Lui comme son allié savent à quelle partition chacun joue. Ce sont deux alliés et bébés siamois qui ont plutôt réussi à casser la dynamique populaire autour de la défense de l’intérêt supérieur de la Nation congolaise en vue de sauver leur propre peau et leurs intérêts partisans et égoïstes. Ils nous ont vraiment eus!

Par Germain Nzinga (Chercheur indépendant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here