RD Congo/Musique : Décès de Bopol Mansiamina

1
419

DISPARITION. Le brillant guitariste, auteur-compositeur BOPOL MANSIAMINA a tiré sa révérence le 07 novembre 2021 à Paris (France).

Paul Mfoko MANSIAMINA alias Bopol on le savait était malade depuis plusieurs mois. On retiendra de lui une conception orchestrale de la guitare particulièrement féconde quand il entreprend d’exposer des thèmes en accord.

Seul avec sa guitare, sans accompagnateur, il était capable de se livrer abondamment à cet exercice  et nous donnait par conséquent des chansons qui se situaient à peu près au sommet de ce dont il était capable il y a quelques mois.

Bopol MANSIAMINA – pour énumérer les périodes importantes – est né à Kinshasa le 26 Juillet 1949.

1969 – intégration dans l’orchestre Banboula d’Antoine Nedule “Papa Noël” et participe avec ce dernier au Premier festival culturel panafricain d’alger, comme guitariste rythmique.

1970 – membre de l’orchestre Rock-A-Festival de Lando Rossignol (exhumation du Rock-A-Mambo après son éclatement en 1961 à Pointe-Noire)

1971 – African Fiesta Sukisa du Dr. Nico

1972 – Cofondateur de l’orchestre Continental, avec des noms comme : Josky Kiambukuta , Blaise Pascal Wuta-Mayi, etc.

1973 – Afrisa International de Tabu Ley

1978 – Orchestre Ya Tupas, aux côtés de Ray Lema , Empompo Loway… avant  de poursuivre sa carrière  en  1980 en Afrique de l’ouest , puis en France où il monte en 1982 en compagnie de Nyboma – Syran Mbenza  et Wuta-Mayi  le célèbre groupe : “Les quatre étoiles” . Groupe de Rumba au tempo rapide. Son histoire est traversée par des grands succès discographiques, des tournées triomphales en Europe et en Afrique.

La  musique du groupe  a toujours gardé une allure caractéristique, grâce au talent d’auteur-compositeur, instrumentiste de ses membres. Le climat très particulier de ses succès , servi par des arrangements extraordinaires, a fait du groupe Les Quatre Étoiles le groupe favori de ceux qui exigent de la rumba une plus grande rigueur littéraire et musicale.

Adieu l’artiste !

Clément OSSINONDE

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here