RD Congo. Martin Fayulu a gravement fauté…

0
134

OPINION. Celui qui se dit le leader de l’opposition congolaise et qui a lancé le go de la marche du 15 septembre dernier pour réclamer la dépolitisation de la CENI est tombé trop bas en s’attaquant au Chef de l’Etat avec des injures ordurières et sur des arguments de vie privée dont il ne détient aucune preuve sinon ce qu’il a lu dans les réseaux sociaux.

En s’attaquant de la sorte à Félix-Antoine Tshisekedi, il désacralise l’institution présidence et renvoie une triste image d’immoralité à la jeunesse congolaise qui est en quête des repères moraux auprès de ses dirigeants. Ça c’est de un.

De deux, quelles que soient les circonstances qui l’exposaient à la très grande colère, il ne devait surtout pas tomber dans le piège de ses adversaires consistant à lui faire perdre le contrôle de lui-même. Martin Fayulu en distribuant injures indignes au président de la République et aux agents de l’ordre, fournit les armes à ses adversaires politiques et éventuellement les éléments matériels solides pour le traîner devant les cours et tribunaux et, en toute logique, pour vouloir l’écarter de la course aux présidentielles de 2023.

Quand on a atteint un certain niveau de responsabilité dans l’ascension politique, toute parole issue de sa bouche prend une autre dimension et peut même devenir un couteau à double tranchant. Une leçon très précieuse pour les politiciens congolais au pouvoir comme dans l’opposition…

Par Germain Nzinga

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here