RD Congo. Les objectifs ougandais se précisent un peu plus…

0
388

TRIBUNE. L’Etat-major des forces armées ougandaises vient d’annoncer sa volonté de rester sur le sol congolais jusqu’à la défaite des «rebelles», autrement dit, aussi longtemps que les ADF ne seront pas définitivement réduits au silence.

Si cette décision qui, pour raison de protocole diplomatique, devrait être annoncée par le pays hôte qui les a invitées semble plutôt être prise et rendue publique par l’armée étrangère, c’est qu’il y a anguille sous roche. Car à ce que je sache, même l’état de siège décidé en mai 2021 par le gouvernement congolais a dû être défini dans les temps et se doit être entériné chaque fin du mois par le parlement.

Quand l’on sait que ce n’est pas la première fois que les militaires ougandais se retrouvent déployés dans cette contrée et que les ADF se veulent eux-mêmes des forces négatives fabriquées par les voisins du Congo en vue de trouver prétexte à leur infiltration sur le sol congolais, la formule « jusqu’à la défaite des rebelles » peut équivaloir à une installation sans aucun délai des forces militaires sur le territoire souverain de notre pays ou encore à une occupation territoriale à durée indéterminée.

Ceci dit, toutes les fois qu’ils auront besoin de légitimer leur séjour « illimité » au Congo pour pérenniser leur entreprise prédatrice de ressources congolaises, ils ont désormais un motif acceptable, notamment il leur suffira simplement de secouer l’épouvantail de ces rebelles au statut flou et aux origines très douteuses. On est parti là pour une longue coexistence NON PACIFIQUE.

Je me réjouis au moins de ne m’être pas trompé quand avant-hier je qualifiais d’INVASION par une armée étrangère, l’entrée des UPDF en RD Congo.

Par Germain Nzinga

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here