RD Congo. Le cardinal F. Ambongo parle de la grève des enseignants…

0
131

Ce jeudi 7 octobre, le cardinal Fridolin Ambongo a accordé une interview à la presse. Au sujet de la grève des enseignants, voici l’essentiel de ses déclarations :

1) “Les acteurs sociaux se sont réunis et avec le syndicat ils ont décidé d’aller en grève. Et dans ce pays, le droit de grève est constitutionnel. En écoutant tout ce qui se dit et s’écrit dans journaux et la presse, on se rend compte qu’en RDC on est en train de mélanger les genres. L’Eglise catholique n’a rien à avoir dans cette grève. C’est un conflit de travail entre un employeur qu’est l’état congolais et ses employés qui sont les enseignants. Il ne s’agit pas d’un conflit entre l’état congolais et l’église catholique.”

2) “ On a tort pour n’importe quel problème de se mettre à insulter l’église catholique, à insulter le cardinal, à insulter les évêques. Nous sommes en train de tomber trop bas. Malgré ces injures sur nous, nous sommes en dehors de ce conflit de travail entre un employeur et ses employés.”

3) “A moins qu’on me dise le contraire, la grève est un droit constitutionnel dans notre pays. On ne peut pas intimider quelqu’un parce qu’il fait la grève.”

4) “Tout ce que je demande au gouvernement congolais, au ministre de l’EPST et aux enseignants, c’est de privilégier le dialogue pour aboutir à des solutions consensuelles.”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here