RCA: reprise de la délivrance de la carte nationale d’identité après plus de 8 ans d’interruption

0
458
Henri Wanzet Linguissara, ministre de la Sécurité publique lors de la cérémonie de lancement de la délivrance des cartes nationales d'identité le 13 mars 2021 à Bangui.

Les centrafricains âgés de plus de 18 ans peuvent désormais avoir de nouveau leur carte nationale d’identité. Le processus de délivrance a repris mi-avril 2021 à Bangui après plus de huit (8) années d’interruption.

La délivrance de la carte nationale d’identité qui a toujours été un casse-tête pour les centrafricains depuis plusieurs années, est en phase de concrétisation. En effet, les centrafricains peuvent désormais se procurer ce document suite à la reprise, depuis mi-avril 2021, du processus de délivrance à la Direction des services de police judiciaire (DSPJ).

Après l’enregistrement des noms qui se fait dans la salle préliminaire, un numéro est attribué aux demandeurs qui, par la suite, passent dans une autre salle pour la séance photo et le reste du processus. Cependant, la lenteur dans le processus de délivrance, notamment, les files d’attente et attroupements devant la direction des services de police judiciaire est déplorée par demandeurs. Plusieurs centaines de personnes se bousculent quotidiennement devant les locaux de cette administration. Chacun veut s’arroger le privilège de s’enregistrer le premier. Ajouter à cela, la remise des cartes qui selon certains demandeurs, se fait dans la confusion.

“La manière avec laquelle ils distribuent les cartes ne nous plait pas. La société Al-Madina devrait procéder par ordre alphabétique lors de la remise des cartes d’identité. Mais ici, ils le font en désordre. Lorsque tu arrives ici et que ton nom est déjà passé, tu rentres bredouille. C’est pas du tout normal” s’est insurgé un demandeur.

Toutefois pour ceux qui entament fraichement le processus, c’est un soulagement, car pour eux, sans la carte nationale d’identité, c’est le blocage total. Cependant, ils déplorent la délivrance de ce document qui n’est pas décentralisée. Les demandeurs de Bangui et ceux de provinces doivent obligatoirement se rendre dans le centre de délivrance pour l’obtenir.

“L’Etat devrait en principe nous aider à avoir plusieurs centres sur toute l’étendue du territoire pour permettre de fabriquer beaucoup de cartes. A partir de ce moment, chaque centrafricain pourra librement voire facilement avoir sa carte” a suggéré une demandeuse.  

C’est depuis mi-avril 2021 que le processus d’obtention de la carte nationale d’identité a repris à Bangui. Le prix n’a pas changé, les demandeurs continuent de payer la somme de 6.750 francs CFA en violation de la loi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here