Production pétrolière. Le ministre André Raphaël Loemba annonce une hausse prochaine de la production

0
1771
Le ministre André Raphaël Loemba.

Le ministre André Raphaël Loemba a récemment annoncé une hausse progressive de la production pétrolière au Congo au cours des prochaines années, avec un pic substantiel d’environ 350.000 barils par jour en 2017 nonobstant la baisse du prix du baril sur le marché international.

Selon les statistiques, cette production augmentera graduellement à compter de cette année, mais avec un pic considérable prévu en 2017, pouvant atteindre les 350.000 barils par jour en comparaison avec l’année précédente, dont la production pétrolière était de 91.522.000 barils, soit une production journalière évaluée à 250.745 barils par jour. Au cours des trois prochaines années, le Congo produira un peu plus.

Le ministre Loemba a mis à profit la cérémonie d’échange de vœux avec ses collaborateurs pour dérouler la feuille de route 2015 de son département, avec pour grandes actions prioritaires, la valorisation du gaz en électricité, en propane et en fertilisants. Il s’agira de contribuer au développement de l’agriculture.
Selon le ministre, le ministère des Hydrocarbures mettra l’accent cette année sur l’alimentation en gaz du secteur minier, en vue de contribuer à la diversification de l’économie nationale. Le redéveloppement des champs pétroliers arrivés en phase de maturité, afin de leur donner une nouvelle vie avec des réserves additionnelles; la prise en compte des aspects environnementaux en matière de torchage, de traitement des eaux de rejet et de gestion des déchets.
Le ministère des Hydrocarbures envisage aussi de s’appesantir sur les enjeux liés à l’augmentation du contenu local dans les sociétés pétrolières, en matière de formation, de développement des compétences locales ainsi que l’accompagnement des très petites, petites et moyennes entreprises.
Jetant un regard rétrospectif, le ministère a souligné que malgré la baisse vertigineuse du prix du baril, l’année 2014 a été, au contraire, dominée par plusieurs découvertes faites, notamment sur Lidongo marine I, foré sur le permis Marine XI ainsi que sur Minsala sur le permis Marine XII.
Pour le ministère, les développements effectués, ainsi que d’autres encore en cours de réalisation, ont concerné essentiellement les champs de Mengo Kundji Bindji; Moho Bilondo ; Moho Bilondo phase 1 bis ; Litchendjili ; Lianzi et Emeraude. Abordant la question de renouvellement des réserves, le ministère des Hydrocarbures a attribué deux autorisations de prospection, Nanga II dans le bassin Côtier offshore et Koli dans le bassin de la Cuvette.
Il a été ensuite indiqué que le ministère des Hydrocarbures a attribué huit permis de recherche d’hydrocarbures ou gazeux dans la période allant de 2012 à 2014, notamment les permis Ngolo, Mokélémbémbé, Mopongo, Koyo, Nanga II Haute Mer B, Marine XIII et Sounda.
Dans la même foulée, onze permis de recherche d’hydrocarbures liquides et gazeux ont été octroyés dans la même période, entre autres, Moho Bilondo phase bis, Moho nord, Pointe Indienne, Djambala II, Kitina II et Litchéndjili.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here