Poursuites contre Vital Kamerhe (RD Congo)

0
1251

Avec les poursuites pénales et le placement en détention provisoire de Vital Kamerhe, la Justice congolaise s’approche enfin du centre décisionnel, responsable du coulage des millions de dollar du Trésor public depuis l’accession de Félix Tshisekedi à la présidence de la République, y compris dans le cadre du programme dit des « 100 jours. »

Afin d’assurer un processus judiciaire serein, sa suspension ou sa révocation immédiate s’impose.  

Comme tout justiciable, Monsieur Vital Kamerhe a des droits, notamment le droit à la présomption d’innocence tant que sa culpabilité n’aura pas été définitivement établie, les droits de la défense, et le droit au respect de sa dignité. Ces droits doivent être respectés.

De même, cette procédure ne doit souffrir d’aucune ingérence politique, ni dans un sens, ni dans un autre. Elle doit se poursuivre et permettre d’établir toutes les responsabilités. Cette affaire a valeur de test pour le président Félix Tshisekedi, qui a souvent clamé vouloir promouvoir un Etat de droit où nul n’est au-dessus de la loi, même pas lui-même.

Le Peuple Congolais en jugera à la manière dont cette affaire sera ou non menée à terme, mais aussi à la manière dont la Justice s’appliquera à véritablement « fouiner » dans tous les autres dossiers de corruption et de détournement présumés en attente depuis les années Kabila jusqu’à ce jour.

La Justice élève une Nation !

Fait à Kinshasa, le 8 avril 2020

Pour la LUCHA

La Cellule de Communication

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here