Le Port Autonome de Brazzaville arrête son budget 2016 à plus de 2,500 milliards FCFA

0
944

Le Port Autonome de Brazzaville a arrêté a adopté, le 26 février 2016 à Brazzaville, son budget de l’exercice 2016 à plus de 2, 940 milliards francs CFA à l’issue de sa la 8ème session budgétaire du conseil d’administration.

L’enveloppe prévisionnelle arrêtée servira pour la réalisation de certains travaux de réhabilitation et d’assainissement tant au niveau du port de Brazzaville que dans les ports secondaires.
Selon le communiqué final sanctionnant les travaux du conseil, ce budget de 2,940 milliards FCFA éclate en, 2.912 800 millions francs CFA destinés aux charges d’exploitation et 27 200 000 FCFA pour la
marge bénéficiaire prévisionnelle. Les investissements sur fonds propre du port ont quant à eux été arrêtés à la somme de 303 millions FCFA.Cette somme prévisionnelle permettra à la direction générale du Pabps, d’améliorer les conditions de travail et d’accessibilité au sein du Port autonome de Brazzaville. L’objectif étant de redonner à cette
structure, sa vocation de port de transit au niveau de l’Afrique centrale.

Le communiqué publié à cet effet explique que cet argent servira à la réhabilitation et l’assainissement des différents ports secondaires sur l’ensemble du territoire afin de les amener à contribuer au
développement du sous-secteur mais surtout à la diversification de l’économie et à la création des emplois. Quatre délibérations et trois recommandations ont été pris par le conseil.
Les délibérations portent entre autres, sur l’approbation du procès-verbal de la 7ème session; de l’adoption du règlement d’exploitation et de police du PABPS; de l’insertion du domaine public
portuaire de Lékéty (Couvette-Ouest) dans la circonscription du Pabps.

Le conseil a en outre recommandé l’application du manuel des procédures; la codification des primes des commissions ainsi que la facturation des dommages matériels causés lors de l’opération de police « Mbata ya Bakolo ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here