Plus de 35 000 micros et petites entreprises du Bénin bénéficient de subventions pour atténuer l’impact de la COVID-19

0
121

La Banque mondiale a approuvé un financement additionnel de 25 millions de dollars de l’Association Internationale de Développement (IDA) pour aider le Bénin à accompagner les micros et petites entreprises touchées par la crise de la COVID-19.

Ce financement additionnel, combiné a une réallocation de 10 millions de dollars au sein du projet de compétitivité et de tourisme transfrontalier, permettra de mobiliser 35 millions de dollars pour maintenir en vie des entreprises normalement viables affectées et de préserver, dans la mesure du possible, les emplois existants. Environ 22 916 unités du secteur informel, 11 655 micro-entreprises formelles et 994 petites entreprises bénéficieront de subventions pour répondre à leurs besoins de liquidités à court terme.

« Les micros et petites entreprises, dont l’accès au financement formel était déjà restreint, ont du mal à obtenir les liquidités nécessaires pour maintenir leurs activités pendant la crise de la COVID-19. Une aide financière rapide est nécessaire pour leur survie », souligne Atou Seck, responsable des opérations de la Banque mondiale au Bénin. « Ce financement est aussi une bonne nouvelle pour les entreprises touristiques et les secteurs connexes dont les investissements et la croissance ont été plombés par la COVID-19 ».

Approuvé en mars 2016 pour un montant initial de 50 millions de dollars, le projet de compétitivité et de tourisme transfrontalier finance dans la ville de Ouidah de grands travaux tels que la réhabilitation du Fort portugais, la construction du Musée international de la mémoire de l’esclavage, la mise en valeur de sites et monuments du patrimoine le long de la route de l’esclave, la revitalisation urbaine du village historique de Zoungbodji et des circuits touristiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here