Nord-Kivu : l’armée annonce son redéploiement à Bashu pour combattre les groupes armés

0
133
Des soldats des FARDC se retirent des forces spéciales entre la RDC et la Rwanda pour traquer les FDLR à Rutshuru au Nord-Kivu/ Photo Radio Okapi.

Le porte-parole du gouverneur du Nord-Kivu, le général Sylvain Ekenge, a annoncé un redéploiement des militaires congolais dans la chefferie de Bashu pour combattre les groupes armés.

Lors d’un point de presse tenu lundi 20 septembre à Beni, l’officier militaire également indiqué que l’attaque qui a fait plusieurs morts la semaine dernière au village Mutehendero dans la chefferie de Bashu est l’œuvre des miliciens Maï-Maï.

« Cette tuerie serait l’œuvre de combattants Maï-Maï très actifs dans la région et très souvent utilisés comme supplétifs des ADF. L’assaillant neutralisé par les Forces armées de la RDC à Makungwe est reconnu par la population en est une preuve éloquente. Nous croyons à un règlement de compte entre deux familles de la lignée de la famille royale au tour de la gestion et de l’occupation de la colline sacrée de Muthendero », affirme le général Ekenge. 

Face à cette situation dramatique et pour mieux sécuriser les population de la chefferie de Bashu, a-t-il declaré, son excellence Monsieur le gouverneur de la province du Nord-Kivu a instruit le commandant des opération Sokola 1 Grand Nord pour que des dispositions suivantes soient de stricte application :

« La poursuite des investigations pour déterminer les responsabilités de cette tuerie mettre la mains sur les coupables et les traduire en justice. Il faut aussi procéder au redéploiement des FARDC dans le Bashu pour traquer les groupes armés et nettoyer les poches résiduaires de terroristes ADF MTM chassés de Mualika jusqu’au dernier de leur retranchement ».

Huit personnes, dont un chef coutumier, ont été tuées et plusieurs maisons incendiées, lors d’une incursion des présumés ADF, dans la nuit de jeudi 16 septembre, à Mutendero dans la chefferie de Bashu, à une vingtaine de kilomètres à l’est de Butembo (Nord-Kivu).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here