Mort de Bouteflika: autorités embarrassées et citoyens hostiles

0
172
RIAD KRAMDY /AFP

La mort d’Adbelaziz Bouteflika a suscité peu de commentaires à Alger samedi, aussi bien dans les médias que dans la rue, mis à part une certaine rancoeur palpable. L’ex-président avait été chassé du pouvoir en avril 2019 par les manifestations du mouvement Hirak.

Adbelaziz Bouteflika est resté 20 ans à la tête de l’Algérie, entre 1999 et 2019, un record de longévité dans ce pays. Il est décédé vendredi à l’âge de 84 ans, deux ans et demi après son spectaculaire départ du pouvoir.

Et il a fallu plusieurs heures aux autorités pour réagir en décrétant que les drapeaux seraient mis en berne «pendant trois jours» à compter de samedi. Une décision prise par le président Abdelmadjid Tebboune, après «le décès de l’ancien président, le Moudjahid (combattant de l’indépendance, ndlr) Abdelaziz Bouteflika», selon un communiqué présidentiel…

Lire la suite sur Letemps.ch

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here