Maroc. L’immobilier marqué par une demande locative en hausse

Les loyers les plus chers se situent toujours dans les villes de Bouskoura, Rabat et Casablanca

0
180
Logements au Maroc.

L’indice des prix locatifs des appartements meublés a gagné 2 points au terme du deuxième trimestre 2021, alors que celui des appartements vides a reculé d’un point au cours de la même période, a constaté Mubawab dans sa nouvelle édition de Tensiomètre locatif.

«Les appartements meublés se louent en moyenne à 8.300 Dhs par mois», a fait savoir la plateforme soulignant un accroissement de 2% en glissement trimestriel et une légère hausse en glissement annuel.

Par contre, «les villas meublées se louent, en moyenne, à 23.800 Dhs par mois et l’on enregistre une stabilité en glissement trimestriel et une régression de -3% en glissement annuel», a indiqué le site leader de l’immobilier au Maroc.

Comme cela est indiqué dans un communiqué publié récemment, «un appartement vide se loue en moyenne à 7.300 Dhs par mois au Maroc», a relevé Mubawab qui fait état d’une baisse de -3% en glissement trimestriel et en glissement annuel.

Selon le Tensiomètre locatif de Mubawab, qui retrace la dynamique du marché de la location longue durée au niveau national, en ce qui concerne les villas, les données recueillies par la plateforme montrent qu’une villa vide se loue en moyenne à 22.700 Dhs par mois.

« En glissement trimestriel, les prix restent stables avec une baisse de seulement -0,5%, tandis qu’une baisse plus importante de -7% est constatée en glissement annuel », a souligné le site spécialisé.

A noter que l’analyse de l’évolution des superficies au cours de cette même période fait ressortir une stabilité par rapport au dernier trimestre. Alors que la demande pour les appartements avec balcon ou terrasse est passée de 50% à 48%, tandis que celle  des villas avec piscine a bondi de 50% à 58%.

Analysant cette fois-ci l’évolution des prix dans les villes, en ce qui concerne les appartements proposés vides à la location, Mubawab a noté que « les loyers les moins chers se trouvent dans les villes de Tifelt, Chichaoua et Settat, avec respectivement 1.450, 1.500 et 1.850 Dhs ».

S’agissant des loyers les plus chers, les données montrent qu’ils « se situent toujours dans les villes de Bouskoura, Rabat et Casablanca, avec respectivement 10.600, 9.400 et 7.800 Dhs ».

Mubawab a noté que « les villas les plus onéreuses se trouvent à Casablanca (30.700 Dhs), Rabat (29.500 Dhs) et Bouskoura (25.900 Dhs), et les moins chères se trouvent à Bouznika (4.000 Dhs), Oujda (5.800 Dhs) et Sidi Bouzid (6.500 Dhs)».

A noter également que Guéliz (Marrakech), Agdal (Rabat), Ryad (Rabat), Dar Bouazza, Bouskoura, Maarif (Casablanca), Sidi Maarouf (Casablanca), Bourgogne Ouest (Casablanca), Agdal (Marrakech) et Aïn Sebaa (Casablanca) figuraient parmi les dix quartiers stars dans la location longue durée de logements au cours du trimestre dernier.

Commentant la progression de la demande, la plate-forme a noté que celle-ci s’est inscrite sur la même tendance haussière après avoir connu un bond de +3,09% pendant ce deuxième trimestre, peut-on lire.

Quant au ratio offre/demande sur Mubawab.ma, il apparaît qu’il a accusé une légère baisse, passant de 3,52 à 3,43 en moyenne au niveau national, a indiqué le portail précisant que ce ratio représente le potentiel de croissance existant dans chaque zone.

Pour Kevin Gormand, CEO et co-fondateur du Groupe Mubawab, il ne fait aucun doute que « la demande concernant la location poursuit sa tendance haussière sur notre portail Mubawab.ma, avec toujours une recherche de plus de confort et d’équipements », a-t-il souligné.

Il est important de relever que les observations du Tensiomètre locatif de Mubawab correspondent à des logements destinés exclusivement à l’habitation et à la location, annoncés sur le portail entre avril 2021 et juin 2021.

Comme le précise le portail, les biens à usage commercial, les biens fonciers, les fermes, riads et biens à la vente sont exclus de cette analyse.

Le site spécialisé précise également, de même source, que les «prix moyens sont calculés par zone géographique, dans l’ensemble et pour chacun des segments retenus pour les villas et les appartements, meublés ou vides, sur la base des annonces de location publiées sur Mubawab.ma».

Alain Bouithy

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here