Maroc. Les budgets des collectivités territoriales dégagent un excédent de 3 MMDH à fin octobre dernier

Les recettes ordinaires se sont établies à 30 MMDH en diminution de 16,6% par rapport à fin octobre 2019

0
202
Trésorerie générale du Royaume (TGR)

Selon les données publiées par la Trésorerie générale du Royaume (TGR), la situation des charges et ressources des collectivités territoriales a dégagé un excédent global de 3 MMDH à fin octobre 2020 contre un excédent global de 5,6 MMDH enregistré un an auparavant.

Destiné à couvrir les dépenses engagées et devant être payées au cours des mois restant de l’année écoulée, et le cas échéant, les dépenses dont le paiement interviendra en 2021, cet excédent tient compte de dépenses d’investissement de 9 MMDH et d’un solde positif des comptes spéciaux et des budgets annexes de 647 MDH.

Sur la base des recettes encaissées et des dépenses émises, l’exécution des budgets des collectivités territoriales laisse apparaître une baisse des recettes ordinaires de 16,6% par rapport à fin octobre 2019, à 30 MMDH, a souligné la TGR dans son bulletin mensuel de statistiques des finances locales du mois d’octobre 2020. A en croire la Trésorerie générale, cette évolution « s’explique par la baisse de 16,5% des recettes transférées, de 12,3% des recettes gérées par l’Etat et de 20,9% des recettes gérées par les collectivités territoriales ».

Il est à préciser que les recettes fiscales ont constitué 83,8% des recettes globales des collectivités territoriales à fin octobre 2020. Selon les chiffres, elles ont atteint 25,2 MMDH, en diminution de 14,5% par rapport à leur niveau à fin octobre 2019, en raison de la baisse de 14,5% des impôts directs et des impôts indirects.

En baisse de 25,9% par rapport à leur niveau à fin octobre 2019, les recettes non fiscales ont de leur côté atteint 4.846 MDH, en raison principalement de la diminution des fonds de concours (70,2%), des recettes domaniales (34,5%) et de la redevance d’occupation temporaire du domaine public communal (21,7%).

Selon la répartition par type de collectivité territoriale, il ressort des données recueillies que les recettes des communes ont été de 20,4 MMDH et représentaient 68,1% des recettes globales des collectivités territoriales à fin octobre 2020.

Cette répartition montre que les ressources transférées sont inversement proportionnelles aux ressources propres, a relevé la TGR notant que les ressources transférées ont ainsi constitué 53,9% des recettes des communes contre 90,6% pour les régions et 93,1% pour les préfectures et provinces.

De la répartition par région, il ressort une forte concentration au niveau de six régions avec 71,9% des recettes. Soulignons à ce propos que les recettes de la région de Casablanca-Settat (5.979 MDH) ont représenté 19,9% des recettes globales des collectivités territoriales. Viennent ensuite celles des régions de Rabat-Salé-Kénitra et Dakhla-Oued Ed Dahab qui ont capté respectivement 12,4% et 2% des recettes.

Soulignons, en ce qui concerne les dépenses ordinaires des collectivités territoriales, qu’elles ont atteint 18,7 MMDH à fin octobre 2020, ce qui correspondant à une diminution de 4%. Cette variation s’explique par « la baisse de 10,5% des dépenses des autres biens et services, conjuguée à la hausse de 0,9% des dépenses de personnel et de 5,6% des charges en intérêts de la dette », a indiqué la Trésorerie générale.

En baisse de 8,3% par rapport à leur niveau à fin octobre 2019, « les dépenses globales réalisées par les collectivités territoriales (dépenses ordinaires, dépenses d’investissement et remboursements du principal de la dette) se sont établies à 29,1 MMDH », a fait savoir la TGR dans son bulletin d’octobre dernier.

Précisons que les dépenses d’investissement des collectivités territoriales se sont établies à 9.012 MDH à fin octobre 2020 contre 11.061 MDH à fin octobre 2019, soit une diminution de 18,5%. Par ailleurs, la répartition par type de collectivité territoire montre que la part des communes dans le total des dépenses ordinaires et d’investissement des collectivités territoriales s’est élevée à 18,5 MMDH à fin octobre 2020, soit 66,7%.

Quant à la répartition des dépenses des collectivités territoriales par région, elle fait ressortir une forte concentration au niveau de six régions (69,3%). Selon la TGR, les dépenses des régions de Casablanca-Settat (5.044 MDH) et de Dakhla-Oued Ed Dahab ont représenté respectivement 18,2% et 2,1% des dépenses globales des collectivités territoriales.

Soulignons enfin qu’en plus des recettes d’emprunt de 1.900 MDH, l’excédent dégagé par les budgets des collectivités territoriales au cours des dix premiers mois de l’année écoulée a permis le remboursement du principal de la dette pour 1.453 MDH et la reconstitution des excédents pour 3,4 MMDH.

Alain Bouithy

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here