Maroc. Le monde des affaires salue l’opération menée par les FAR dans la zone d’El Guerguarat

0
176
Soutien ferme et inconditionnel de la CGEM

Lorsque la souveraineté du Maroc, la paix, la sécurité et la circulation des personnes et des marchandises du pays sont menacées par des actes de quelque nature que ce soit, le monde des affaires dans son ensemble n’est jamais loin élever sa voix et apporter son soutien aux actions menées par les autorités nationales pour y mettre un terme et, par ricochet, rétablir de l’ordre.

Touchée par ce que l’on pourrait qualifier de provocations fortuites dont le seul but semble être la déstabilisation du pays et le sabotage de son économie, et consciente des répercussions négatives que pourraient entrainer les perturbations signalées depuis octobre dernier dans la zone de l’El Guerguarat sur la stabilité de la région, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) est montée dimanche 15 novembre au créneau pour condamner de manière ferme les actes commis à la frontière avec la Mauritanie.

En effet, plus d’une semaine après avoir unanimement célébré l’anniversaire de la Marche verte et après l’insistance des troubles et blocages intervenus au niveau de la frontière marocco-mauritanienne, les opérateurs économiques réunis au sein de la CGEM apportent un soutien Franc et sans ambiguïté à l’opérations menée avec professionnalisme par les Formes Armées Royales afin de rétablir l’ordre dans une zone qui n’avait pas tant besoin de troubles.

Dans un communiqué rendu public samedi 15 novembre, le patronat marocain a salué l’intervention des Forces Armées Royales au passage d’El Guerguerat.

« La CGEM affirme son soutien ferme et inconditionnel à l’opération menée dans le respect de la légalité internationale par les Forces Armées Royales (FAR), sur Très Hautes Instructions de sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu l’Assiste, Chef Suprême et Chef d’État-Major général des FAR, en vue de restaurer la libre circulation des personnes et des marchandises à travers le passage d’El Guerguerat », a souligné l’organisation patronale.

Dans son message, la confédération générale assure que « le blocage engendré par les agissements des ennemis de la Nation, depuis le 21 octobre dernier, avait pour objectif de nuire aux intérêts économiques des entreprises en impactant les flux commerciaux en provenance du Maroc et de l’Europe vers le Continent africain et principalement vers le voisin Mauritanien, et vice-versa ».

Comme pour rappeler la menace que pourrait faire peser de tels actes sur l’activité économique nationale et régionale, le patronal marocain rappelle que près de 350 camions de marchandises transitent chaque jour par le poste frontalier d’El Guerguerat. C’est autant dire que tout désordre dans la zone ne saurait arranger le commerce inter Quel qu’en soit les motivations des perturbateurs, la CGEM est persuadée que « grâce à cette opération légitime, les acteurs économiques marocains, ainsi que leurs partenaires africains et européens pourront poursuivre leur activité commerciale en toute sécurité et sérénité ».

Tout en saluant l’opération des FAR, la Confédération générale a au nom de l’ensemble des acteurs du secteur privé marocain, réitéré « sa profonde gratitude et reconnaissance, ainsi que sa mobilisation permanente derrière Sa Majesté le Roi Mohammed VI dans la défense de la stabilité, de la sécurité et de l’intégrité territoriale du Royaume ».

Pour rappel, sur Très Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d’Etat-Major général, les Forces Armées Royales ont mené une opération vendredi 13 afin de restaurer la libre-circulation au passage d’El Guergarate. Cette opération, qui visait à mettre un terme définitif aux agissements inacceptables du polisario, s’est déroulée « de manière pacifique, sans accrochage ni menace pour la sécurité des civils », a affirmé a affirmé le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger.

Cité par la MAP, le Département a précisé qu’elle est intervenue après avoir donné toute sa chance à une solution diplomatique à travers les bons offices des Nations Unies. Comme l’a constaté l’agence de presse surplace, le trafic routier entre le Maroc et la Mauritanie a repris samedi après-midi au niveau du poste-frontière El Guerguarat.

Une bonne nouvelle saluée également par les Chambres professionnelles de la région de Guelmim-Oued Noun qui n’ont pas tardé à affirmer leur appui inconditionnel aux FAR suite à leur intervention.

Saluant vivement l’opération menée par les FAR, les Chambres de Commerce, d’industrie et de services, d’Agriculture et d’Artisanat ont estimé que cette action a permis de « mettre un terme aux provocations inacceptables des milices du polisario dans la zone tampon de Guergarate ».

Alain Bouithy

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here