Maroc : l’activité du secteur agricole se redresse de façon remarquable

0
184
DR.

Portée par le raffermissement remarquable des rendements de la majorité des cultures, la valeur ajoutée du secteur agricole devrait enregistrer un redressement notable au titre de l’année 2021, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF).

Cette évolution a été rendue possible grâce aux conditions climatiques favorables qui ont marqué la campagne agricole 2020-2021, caractérisées par une bonne répartition temporelle de pluviométrie, indique ce Département relevant du ministère de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’administration dans sa note de conjoncture de septembre 2021 (N°295).

“Pour la céréaliculture, la production des trois principales céréales au titre de la campagne agricole 2020-2021 est estimée à près de 103,2 millions de quintaux, après une estimation initiale de 98 millions de quintaux, soit la deuxième meilleure production après celle de 2014-2015”, souligne la DEPF de même source précisant que la production de ces trois principales céréales s’est accrue de 221%, comparée à la campagne précédente et de 63% par rapport à la moyenne des cinq dernières années.

Selon la même note, “par espèce, la production céréalière s’est répartie à hauteur de 50,6 millions de quintaux pour le blé tendre, 24,8 millions de quintaux pour le blé dur et 27,8 millions de quintaux pour l’orge”.

En ce qui concerne le rendement céréalier moyen, il ressort qu’il s’est établi à 23,7 Qx/Ha, en hausse de 320% par rapport à la campagne précédente, compte tenu d’une superficie emblavée de 4,35 millions d’hectares.

Parallèlement, poursuit la DEPF, les autres cultures végétales et l’arboriculture affichent un état favorable.

A noter que “sur le plan des échanges extérieurs, les exportations du secteur d’agriculture et agro-alimentaire ont enregistré un accroissement de 5,8% pour atteindre 39,4 milliards de dirhams à fin juillet 2021”.

Soulignons que cette évolution incorpore une hausse des expéditions de l’industrie alimentaire de 6,3% et des produits d’”agriculture, sylviculture et chasse” de 4,6%.

Martin Kam

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here