Maroc. La hausse des exportations du secteur automobile et des phosphates se poursuit

Les ventes dans le textile progressent à nouveau, après un recul de 5,5% à fin mars

0
78
DR.

ECONOMIE. Les exportations marocaines poursuivent leur tendance haussière pour le deuxième mois consécutif, selon les chiffres publiés récemment par l’Office des changes.

En effet, elles se sont inscrites en hausse de 22,3% (+18.729MDH) à fin avril 2021, atteignant 102.624MDH au quatrième mois de l’année 2021 contre 83.895MDH un an auparavant.

A fin mars 2021, les exportations avaient atteint 77.614MDH contre 68.894MDH un an auparavant, soit une hausse de 12,7% (+8.720MDH), après la baisse enregistrée au terme du mois de février de la même année où les exportations avaient accusé un recul de 2,5% (-1.247MDH) pour atteindre 49.620MDH contre 50.867MDH un an auparavant.

Selon l’Office des change, la nouvelle hausse des exportations ont concerné les ventes de la majorité des secteurs, principalement le secteur de l’automobile, celui des phosphates et dérivés et celui du textile et cuir.

En détail, les exportations du secteur automobile se sont situées à 29.522MDH à fin avril 2021 contre 18.155MDH une année auparavant, soit +62,6% ou +11.367MDH, suite à l’amélioration des ventes du segment de la construction (+71,9%) et celles du segment du câblage (+50,4%).

Après analyse, il apparaît que ces exportations ont été supérieures à celles réalisées durant la même période en 2019, a relevé l’établissement public dans les indicateurs mensuels des échanges extérieurs du mois d’avril 2021 de l’Office des changes.

A titre de comparaison, à fin mars 2021, les exportations du secteur automobile s’étaient établies à 22.602MDH contre 16.274MDH une année auparavant, soit +38,9% ou +6.328MDH, en raison principalement de la hausse des ventes du segment de la construction (+51,9% ou +3.138MDH) et celles du segment du câblage (+23,4% ou +1.435MDH).

Egalement en hausse, les exportations des phosphates et dérivés ont connu une progression de 16,9% (+2.629MDH), atteignant 18.173MDH à fin avril 2021 contre 15.544MDH à fin avril 2020.

A en croire l’Office des changes, cette évolution est liée principalement à la hausse des ventes de l’acide phosphorique et celles des engrais naturels et chimiques qui ont atteint respectivement +1.606MDH et +1.127MDH.

Il est à préciser que les ventes de phosphates ont affiché au cours de la même période une légère baisse de 4,6% (-104MDH) atteignant ainsi 2.167MDH à fin avril 2021 contre 2.271MDH une année auparavant.

Pour rappel, les exportations de phosphates et dérivés avaient progressé de 21,7% ou +2.387MDH, atteignant 13.405MDH à fin mars 2021 contre 11.018MDH à fin mars 2020.

Dans un précédent rapport, l’Office des changes avait justifié cette évolution principalement par la hausse des ventes de l’acide phosphorique (+1.516MDH) et celles des engrais naturels et chimiques (+879MDH). La même source avait également indiqué que les ventes du secteur électronique et électricité s’étaient améliorées de 21,5% (+577MDH).

De leur côté, les exportations du textile et cuir se sont accrues de 22,8% (+2.017MDH) en raison de la hausse des ventes des vêtements confectionnés de 24,1% (+1.305MDH) et celles des articles de bonneterie de 37,3% (+608MDH).

Il est à noter que les exportations du secteur agriculture et agroalimentaire, celles de l’électronique et l’électricité et celles des autres extractions minières ont enregistré des bonds respectifs de 3,2%, 33,9% et 53,9% au quatrième mois de l’année.

Cependant, comme l’a relevé l’Office des changes dans son rapport, la hausse des exportations (+22,3%) a été atténuée par la baisse des ventes du secteur aéronautique.

Explications : à fin avril 2021, les exportations de ce secteur se sont élevées à 4.470MDH contre 5.011MDH à fin avril de l’année précédente, soit une baisse de 10,8% ou -541MDH, a précisé l’Office soulignant que la part de ce secteur dans le total des exportations a perdu 1,6 point s’établissant à 4,4% contre 6% une année auparavant.

Rappelons également qu’à fin mars dernier, les exportations du textile et cuir avaient reculé de 5,5% (-460MDH), suite principalement à la baisse des ventes des vêtements confectionnés de 7,1% (-369MDH) et celles des chaussures de 19,5% (-163MDH).

Quant aux exportations du secteur agriculture et agro-alimentaire, elles avaient connu une quasi stabilité (+0,6% ou +120MDH), les ventes de ce secteur s’étant  situé à 20.464MDH contre 20.344MDH à fin mars 2020.

Dans son rapport d’alors, l’Office des changes avait attribué cette évolution à la hausse des ventes de l’agriculture, sylviculture, chasse de 2,6% ou +294MDH atténuée, toutefois, par la baisse des ventes de l’industrie alimentaire (-1,9% ou -166MDH).

Alain Bouithy

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here