Maroc/Kenya: Nomination du Pr. Mostapha Bousmina au poste de président de l’ASRIC

0
328

Le Professeur Mostapha Bousmina, actuellement Chancelier de l’Académie Hassan II des Sciences et Techniques et Président de l’Université Euromed de Fès, a été élu, le 24 novembre 2021, à Nairobi-Kenya, avec une écrasante majorité au poste de Président du Conseil Africain des Sciences et de la Recherche et de l’Innovation-ASRIC- qui relève de l’Union Africaine (UA). 

Cette instance a pour mission d’aider le Commissaire en charge des ressources humaines, de la science et de la technologie à élaborer la politique de l’UA en matière d’enseignement, de recherche et d’innovation et de promouvoir la recherche scientifique et l’innovation en Afrique par le financement des programmes de recherche, de l’innovation et de la mobilité des chercheurs et des étudiants à l’échelle du continent.

C’est un haut poste au sein des instances scientifiques de l’UA qui requiert de hautes compétences comme celles que possède le professeur Bousmina, un fin connaisseur de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation.

Il a en effet une longue expérience académique aussi bien au Canada, où il détenait une chaire sénior de recherche sur le nanotechnologies qu’au Maroc. Il était président, pour deux mandats, du NASAC-le réseau africain des académies des sciences- qui regroupe des académies d’une trentaine de pays africains, membre du bureau exécutif de l’IAP- InterAcademy-Partnership, qui est une organisation internationale regroupant plus de 140 académies des sciences des cinq continents, membre de l’Académie Moniale des Sciences et des Arts, membre de l’Académie Africaine des Sciences, co-fondateur et premier directeur général de Mascir, éditeur en chef et co-éditeur de trois journaux scientifiques internationaux en plus d’autres distinctions à l’échelle internationale.

En 2020, il a été classé par l’Université Stanford parmi le top 2% des chercheurs en science dans le monde et le marocain le plus impactant en matière de recherche scientifique à l’échelle mondiale.

Reste à savoir si l’UA mettra à sa disposition les budgets adéquats pour mener à bien sa mission et établir des partenariats avec d’autres institutions similaires à l’échelle mondiale comme le NSF- National Science Foundation- des États-Unis ou encore le Conseil Européen de la Recherche qui vient de lancer le programme Horizon Europe qui est doté d’un budget colossal de 95.5 milliards d’euros pour la période 2021-2027.

La nomination du professeur Bousmina à la tête de l’ASRIC est une reconnaissance du rôle important joué par l’Académie Hassan II des Sciences et Techniques et du rôle de leader du Maroc à l’échelle Africaine sous la conduite éclairée de Sa Majesté Le Roi, Mohammed VI.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here