Maroc. Hausse des prix du poisson et de la viande à fin juillet

Augmentation de 0,4% de l’indice des prix à la consommation

0
322
Les hausses des produits alimentaires ont concerné principalement les «Poissons et fruits de mer» (1,3%), les «Viandes» (1,0%), les «Huiles et graisses» (0,9%), les «Légumes» (0,7%)

L’indice des prix à la consommation (IPC) a repris de la hauteur à fin juillet 2021. D’après les chiffres publiés par le Haut-commissariat au plan (HCP), il a connu une hausse de 0,4% au cours du mois dernier.

L’évolution de cet indice résulte de la hausse de 0,4% de l’indice des produits alimentaires et de l’indice des produits non alimentaires, a expliqué l’institution publique relevant que l’indicateur d’inflation sous-jacente a progressé de 0,4% sur un mois et de 1,7% sur une année.

En raison de la baisse de 1,9% de l’indice des produits alimentaires et de la hausse de 0,1% de l’indice des produits non alimentaires, l’IPC avait connu en juin une baisse de 0,7%, après cinq mois consécutifs de hausse.

Les hausses des produits alimentaires observées entre juin et juillet 2021 ont concerné principalement les «Poissons et fruits de mer» (1,3%), les «Viandes» (1,0%), les «Huiles et graisses» (0,9%), les «Légumes» (0,7%) et le «Café, thé et cacao» (0,3%), a indiqué le Haut-commissariat dans une note d’information relative à l’indice des prix à la consommation (IPC) du mois de juillet 2021.

La même source a, en revanche, observé une diminution des prix au niveau des «Fruits» et des «Eaux minérales, boissons rafraîchissantes, jus de fruits et de légumes», respectivement de 1,4% et 0,3%.

En ce qui concerne les produits non alimentaires, la hausse a concerné principalement les prix des «Carburants» qui ont bondi de 3,2% au cours de la même période, selon les données recueillies par le Haut-commissariat.

A titre de rappel, les baisses des produits alimentaires observées entre mai et juin 2021 avaient concerné principalement les «Poissons et fruits de mer» et les «Fruits» (6,9%), les «Légumes» (6,0%), le «Lait, fromage et œufs» (1,1%) et les «Viandes» (0,7%).

Dans une précédente note d’information, le Haut-commissariat avait, en revanche, fait état de la hausse des prix des «Huiles et graisses» (0,9%) et du «Café, thé et cacao» (0,3%).

Quant aux produits non alimentaires, la hausse avait concerné principalement les prix des «Carburants» (1,2%), avait alors fait savoir l’organisme public.

Selon les statistiques relatives à l’IPC du mois de juillet, les hausses les plus importantes de l’IPC ont été enregistrées à Al-Hoceima (1,8%), à Casablanca et Tétouan (0,7%), à Marrakech (0,6%), à Fès, Safi et Beni-Mellal (0,5%), à Meknès (0,4%) et à Kénitra, Rabat, Dakhla et Errachidia (0,3%).

Des mêmes données, il ressort que les prix ont enregistré une baisse de 0,1% dans la ville de Laâyoune.

A titre de comparaison, entre mai et juin 2021, les baisses les plus importantes de l’IPC avaient été observées à Al-hoceima (2,3%), à Safi (1,9%), à Beni-Mellal (1,5%), à Errachidia (1,2%), à Fès (1,1%), à Oujda et Tétouan (1,0%), à Marrakech (0,9%) et à Casablanca, Laâyoune, Dakhla et Settat (0,7%).

« Comparé au même mois de l’année précédente, l’indice des prix à la consommation a enregistré une hausse de 2,2% au cours du mois de juillet 2021 », a souligné le HCP dans sa dernière note d’information.

Ce résultat est lié à la hausse de l’indice des produits alimentaires (2,8%) et de celui des produits non alimentaires (1,8%), d’après les explications du Haut-commissariat précisant, en ce qui concerne les produits non alimentaires, que les variations vont d’une baisse de 0,3% pour la «Communication» à une hausse de 5,2% pour le «Transport».

Ainsi, « l’indicateur d’inflation sous-jacente aurait connu au cours du mois de juillet 2021 une hausse de 0,4% par rapport au mois de juin 2021 et de 1,7% par rapport au mois de juillet 2020 », a conclu le HCP.

Alain Bouithy

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here