Maroc. Forte progression de la Data mobile en 2020

Les télécoms enregistrent une croissance considérable au niveau des parcs des différents segments

0
253

Le secteur des télécommunications a connu une croissance spectaculaire au niveau des parcs des différents segments au cours de l’année 2020. Selon les chiffres publiés par l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), il s’est caractérisé par une croissance soutenue du parc de l’Internet ainsi que par la consommation de données sur les segments du fixe et du mobile.

Au terme de l’année écoulée, le parc des abonnés Internet (fixe et mobile) s’est élevé à 29,80 millions, enregistrant une hausse annuelle de plus de 17% correspondant à +4.4 millions d’abonnements. Cette évolution a ainsi porté le taux de pénétration à près de 83%, a indiqué l’ANRT qui a récemment rendu publics les indicateurs chiffrés des observatoires du secteur des télécommunications au terme de l’année 2020.

De son côté, l’Internet mobile a connu une hausse de plus de 17% et a totalisé plus de 27,74 millions d’abonnés, a fait savoir le régulateur dans sa note sur la croissance des parcs et de la consommation de la Data en 2020. Selon la même source, la croissance du «parc Internet mobile 4G a dépassé 30% durant 2020 (+4,77 millions) pour atteindre près de 20,5 millions».

Dans son rapport, l’Agence a également fait état de la forte évolution du taux de pénétration mobile qui a enregistré une hausse de 137,5% au cours de la même année. Soulignons que le parc postpayé mobile s’est pour sa part caractérisé par une croissance annuelle de 16,32%, selon le document précisant qu’il s’est ainsi établi à 5,48 millions d’abonnés au lieu de 4,71 millions recensés à fin 2019.

Les données publiées par le régulateur montrent en outre que le parc de la téléphonie fixe (hors box mobile 4G dans les ménages) s’est établi à 2,3 millions d’abonnés. Ce qui se traduit par une hausse annuelle de 14,74% et marque un taux de pénétration de 6,56%. A noter que le parc de l’ADSL s’est, de son côté, élevé à 1,60 million à fin 2020 contre 1,47 million un an auparavant, tandis que le parc FTTH (fibre optique) a enregistré un taux de croissance de près de 80% sur une année et dépassé 218.000 abonnés.

«En ce qui concerne les usages durant l’année 2020, le trafic Data dans le segment du mobile a augmenté de 155% par rapport à 2019. Quant au fixe, il a augmenté de 56% par rapport à 2019 et s’accompagne par une hausse de 27,26% (par rapport à fin 2019) de la bande passante Internet internationale qui atteint 2.507 GB à fin 2020», a noté l’ANRT.

En baisse annuelle de 1,17%, le trafic voix sortant du mobile s’est établi à 55,68 milliards de minutes. Selon les données du régulateur, «le nombre de minutes mobiles consommées par client par mois atteint 99 minutes en moyenne, contre 103 minutes une année auparavant », a constaté l’agence.

L’année écoulée a également été marquée par une baisse au niveau du trafic SMS qui a dépassé 2,69 milliards d’unités et enregistré une baisse annuelle de 29,44%. Tout comme le trafic voix sortant du fixe qui a accusé une baisse de 9,43% par rapport à 2019.

En hausse annuelle de 11,62%, le parc des « Liaisons Data Entreprises » s’est élevé à 33.833 lignes. Alors que le nom de domaine .ma a progressé de 19% par rapport à fin décembre 2019, pour s’établir à 93.506, a relevé l’ANRT.

Commentant l’évolution du parc des adresses IP, le régulateur indique que le Maroc détenait 11% des plages d’adresses IPv4 allouées au niveau de l’Afrique et l’océan Indien à fin décembre 2020. Dans son rapport, il ajoute que le Royaume est «le troisième principal utilisateur des adresses IPv4 en Afrique, totalisant 12,26 millions d’adresses IPv4», précisant que 16 plages d’adresses IPv6 sont également attribuées au Maroc.

Alain Bouithy

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here