L’ICC et l’OMC lancent l’initiative “Small Business Champions”

Faciliter la participation des micro, petites et moyennes entreprises au commerce international

0
1714
Faciliter la participation des micro, petites et moyennes entreprises (MPME) au commerce international. Tel est l’objectif de « ICC-WTO Small Business Champions », une initiative conjointe de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et de la Chambre de commerce internationale (ICC).
Lancée mercredi 16, cette plate-forme vise concrètement à offrir aux entreprises et aux organisations du secteur privé du monde entier une plate-forme où elles pourront proposer des idées novatrices et concrètes visant à encourager les micro, petites et moyennes entreprises (MPME) à s’ouvrir au commerce international, a indiqué l’OMC dans un communiqué.
Si le système commercial est là pour tout le monde, Roberto Azevêdo, le directeur général de l’OMC, a noté que « les MPME peuvent souvent trouver plus difficile d’atteindre les marchés étrangers. Plus les entreprises sont petites, plus les barrières peuvent paraître ». Ainsi, il a estimé que « diffuser les bénéfices du commerce de manière plus large signifie aider ces entreprises à participer, d’autant plus que les MPME sont des créateurs d’emplois aussi importants ».
En effet, bien qu’elles constituent une part considérable du tissu économique des pays développés, en développement et les moins avancés, la part du commerce par les MPME est de taille disproportionnée, a déploré l’organisation internationale sur son site web notant que «  souvent parce qu’ils ne connaissent pas le marché potentiellement plus large et parce qu’ils n’ont traditionnellement pas les ressources nécessaires pour naviguer parfois dans des procédures commerciales complexes ».
Même si les nouvelles technologies contribuent à réduire ces obstacles et à créer des règles plus équitables pour les petites entreprises du commerce international, cela n’empêche que « les MPME sont toujours confrontées à des obstacles importants lorsqu’il s’agit d’accéder aux marchés mondiaux », a pour sa part relevé le secrétaire général de la CPI, John Danilovich.
« Les réformes des politiques ont un rôle important à jouer dans la conduite des exportations de MPME. Mais nous pensons également qu’il est temps d’adopter une approche différente de ces problèmes en tirant parti de la puissance du secteur privé », a-t-il poursuivi. Et d’ajouter : « Cette nouvelle initiative cherchera à exploiter la connaissance, la créativité et les réseaux du monde des affaires mondiales pour inspirer et soutenir la croissance des MPME ».
Pour l’OMC, il va s’en dire que « aider davantage de MPME à échanger sur le plan international est une étape importante dans la construction d’un système commercial plus inclusif qui profite à un plus grand nombre de citoyens ».
C’est donc dans cette perspective que les responsables des deux organisations ont demandé aux entreprises et aux organisations du secteur privé de faire avancer des propositions qui peuvent aider les MPME à participer au commerce international.
« L’objectif est de sensibiliser aux obstacles auxquels les MPME font face dans les affaires transfrontalières, de mettre en évidence les expériences et les réussites de ces MPME qui se négocient déjà, de faciliter l’accès à des informations critiques et de sensibiliser les MPME afin de leur permettre de diversifier les marchés d’exportation », a précisé l’OMC.
Selon l’organisation, les propositions recherchées dans le cadre de cette initiative pourraient prendre la forme, par exemple, de campagnes de sensibilisation, de concours ou de renforcement des capacités, de formation et de mentorat.
« La CPI et l’OMC pourraient, par exemple, aider à promouvoir les initiatives et les événements d’accueil, ou fournir une expertise et un soutien institutionnel », a-t-elle expliqué précisant toutefois qu’aucune contribution financière ne sera fournie par les deux organisations pour mettre en œuvre lesdites propositions.
A noter que celles-ci ne sont ouvertes qu’au secteur privé et aux organes représentatifs et qu’un appel à propositions a été ouvert jusqu’à la fin de 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here