Les esprits s’échauffent au Sénégal

La brève interpellation de trois des principaux opposants au président Maky Sall cette semaine a mis en colère leurs partisans.

0
142
La manifestation a déraillé, mercredi (10.11) à Dakar.

Les trois opposants, Barthélémy Dias, candidat à la mairie de Dakar, Ousmane Sonko du parti Pastef, arrivé troisième lors de la présidentielle de février 2019, et Malick Gakou, du Grand parti, avaient appelé à une mobilisation dans les rues. Ils ont été brièvement arrêtés ce mercredi 10 novembre.

Tensions en amont des élections

L’appel a été lancé alors que Barthélémy Dias était convoqué au parquet de Dakar dans le cadre d’une affaire qui date de 2011 et concerne l’attaque de sa mairie.

Ces tensions politiques surviennent à quelques semaines des élections locales du 23 janvier prochain. Ce que regrette le secrétaire exécutif de la Ligue sénégalaise des droits humains, Alassane Seck…

Lire la suite sur DW

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here