LE COUP DE BLUFF ( une monnaie de singe à l’agonie)

0
802

TRIBUNE. L’annonce de l’abandon PARTIELLE du FRANC CFA ne devrait pas donner lieu à des réjouissances. La BETE demeure TOUJOURS dans la piaule.

A cause de la paresse, je ne me suis pas donné la peine de fouiller dans mes rushs pour faire une capture d’écran afin d’illustrer mon texte.

Il y a 15 ans, en rentrant au GHANA par la route, je fis escale à KINTAMPO, une petite bourgade située au nord, entre TAMALE et KUMASI. Une grande pancarte annonçait la création d’une nouvelle monnaie nommée ECO. Celle-ci à la base ne concernait que 4 pays dit anglophones (NIGERIA, GHANA, GAMBIE, SIERRA-LEONE) et 1 pays dit francophone (GUINEE-CONAKRY). Le débat sur le CFA n’était même pas en veilleuse.

Un projet salutaire qui permettrait à ces pays d’avoir une monnaie commune. L’intégration de la GUINEE-CONAKRY à ce groupe s’expliquait par le fait que ce pays avait quitté la zone C.F.A.

Malheureusement ce projet a TROP trainé dans les TIROIRS à cause de l’économie NIGERIANE trop dépendante du PETROLE. Le NIGERIA traversait une forte période d’inflation. La NATURE ayant horreur du VIDE, ce projet a été exhumé, dépoussiéré, réactualité avant d’être étendu à l’ENSEMBLE des pays de la C.E.D.E.A.O (Communauté Economique Des Etats de l’Afrique de l’Ouest).

La CONTESTATION du C.F.A (vestige colonial) de plus en plus GRANDISSANTE, le Président français EMMANUEL MACRON a fini par convaincre ses MARIONNETTES d’étendre l’ECO (abbréviation d’ECOWAS ou CEDEAO en anglais) aux pays de la zone C.F.A, membres de ladite communauté.

Mais avant que le Président français ne décide de “mettre fin” au C.F.A ouest-africain, il a d’abord fait un test de vaccination CEREBRALE. L’an dernier, juste avant son fameux voyage à ABIDJAN, le QUAI D’ORSAY avait soumis les internautes africains à un questionnaire sur son siteweb. L’AVALANCHE des réactions NEGATIVES avait fini par convaincre le PATRON des ENCLOS à changer de fusil d’épaule. C’est ainsi que nous en sommes arrivés à ce COUP DE BLUFF.

Les AFRICAINS dit francophones, souffrant dans leur GRANDE majorité d’une ADDICTION aux médias français (RFI, FRANCE 24, LCI et consorts), ont fini par CRIER victoire.

La VERITE est que le ROYAUME DE FRANCE se SUCRE copieusement avec le C.F.A de la zone C.E.M.A.C (Communauté Economique et Monétaire des Etats de l’Afrique Centrale) dont les pays membres sont ULTRA-MAJORITAIREMENT producteurs de PETROLE, exceptée la CENTRAFRIQUE qui exporte exclusivement du BOIS et des GROSSES pierres PRECIEUSES. Où aterrissent les RECETTES ?

“J’AI LACHE DU LESTE POUR GARDER L’ESSENTIEL” avait déclaré le général Charles De Gaulle au moment du référendum des “indépendances”.

Ne soyons pas AMNESIQUES, car les mots ont un SENS.

N’étant pas ECONOMISTE, j’ai appris à me TAIRE sur des sujets que je ne maîtrise pas.

Ma contribution découle de mon EXPERIENCE en tant que citoyen CONGOLAIS (CEMAC) et GHANEEN (CEDEAO).

A bon entendeur…

Nysymb Lascony

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here