Le Congo, premier pays d’Afrique centrale à avoir une stratégie nationale AGOA

Présentation officielle de la stratégie nationale AGOA 2021-2025

0
171

Le Directeur du cabinet du Ministre d’État , Ministre du Commerce, des approvisionnements et de la consommation, Monsieur Victor Ngouilou Mpemba Yamoussougou et le chef de mission adjoint de l’Ambassade des États-Unis  d’Amérique, Monsieur Daniel Travis ont patronné le 15 avril 2021 au Ministère des Affaires étrangères la cérémonie de la présentation officielle de la stratégie nationale AGOA 2021-2025.

Au cours de cette cérémonie, les participants se sont réjouis d’apprendre que le Congo fait partie des premiers pays de l’Afrique centrale à avoir une stratégie nationale AGOA. « 

Avec la signature de cette stratégie nationale, la République du Congo devient le premier pays d’Afrique centrale à avoir un plan stratégique national pour soutenir l’AGOA », a indiqué Monsieur Daniel Travis, le chef de mission adjoint de l’Ambassade des États-Unis d’Amérique.

A travers la réalisation de cette stratégie nationale de l’AGOA, le Congo montre à suffisance que les relations diplomatiques sont au beau fixe avec les États-Unis d’Amérique. « Les États-Unis estiment que la volonté collective de mettre en œuvre les quatre étapes de cette stratégie profitera non seulement à la diversification et à l’approfondissement des liens économiques avec les États-Unis, mais créera un environnement des affaires au Congo qui le rendra plus attractif pour les investisseurs américains et plus transparent en même temps », a renchérit Monsieur  Daniel Travis.

Étant donné que le Congo est éligible à l’AGOA, le ministère du commerce, des approvisionnements et de la consommation a mis en place une nouvelle  approche stratégique pour mieux utiliser l’accès des produits congolais sur  le marché américain. « La finalité de la stratégie AGOA est de faire du Congo, une économie diversifiée, exportatrice et attractive pour le marché américain sur la période 2021-2025 », a indiqué Monsieur Victor Ngouilou Mpemba Yamoussougou, Directeur du cabinet du Ministère d’État, Ministre du Commerce, des approvisionnements et de la consommation.

Lors des échanges, la Conseillère au Commerce extérieur, Madame Lenda Sitou a indiqué que le Congo a la possibilité d’exporté 6.400 produits vers les États-Unis d’Amérique en rapport avec les secteurs prioritaires tels que l’agriculture, la pêche, l’artisanat, le textile etc. Les objectifs poursuivis par cette loi américaine sont d’intensifier la coopération entre les états africains éligibles et les États-Unis d’Amérique ; promouvoir et renforcer la compétitivité des producteurs des États Africains et encourager le développement économique en Afrique.

La stratégie nationale AGOA 2021-2025, se focalise sur quatre axes majeurs à savoir : l’amélioration du cadre juridique et institutionnel ; le renforcement de l’offre et de la compétitivité des entrepreneurs (faire la promotion des chaines de valeurs) ; le développement du partenariat d’affaire ; la vulgarisation et la sensibilisation de l’AGOA.

Un comité national a été mis en place sous l’autorité du Ministre d’État, Ministre du commerce,  des approvisionnements et de la consommation pour promouvoir les exportations des produits congolais vers les États-Unis d’Amérique à travers le dispositif AGOA. Le comité a pour mission de planifier la stratégie nationale, d’identifier les barrières tarifaires et non tarifaires et de développer des synergies entre différentes administrations. Le comité national est composé d’un comité d’orientation stratégique qui a pour objectif de définir et de planifier des actions de la stratégie nationale.

« Le financement de cette stratégie passera par les partenaires financiers multilatéraux et bilatéraux, bien entendu par les financements directs des ressources de l’État. Le coût de cette stratégie est estimé pour la période de 2021 à 2025 à environ 16 milliards de FCFA et les activités programmés chaque année devront faire l’objet d’ajustement et de programmation en cas de nécessité », a précisé Madame Lenda Sitou

 A ce jour 39 États africains sont éligibles à la loi sur la croissance et les opportunités de développement économique en Afrique (AGOA), certains l’ont perdu notamment le Cameroun en 2019, d’autres ont été réintégrés à l’instar de la RDC.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here