Le cinéma amateur de Ouagadougou sous les projecteurs

0
315
Burkina Faso | Place des cinéastes, Ouagadougou

De nombreux jeunes burkinabè rêvent de remporter l’Étalon d’or de Yennega, sacre suprême du Fespaco. Les Journées du Cinéma Amateur de Ouagadougou leur offrent des opportunités de formation.

Diallo Diele sort de la salle tout ravi que son film a été choisi pour la projection inaugurale de la deuxième édition des Journées du cinéma amateur de Ouagadougou, les JCAO. Élève au Lycée technique national Aboubacar Sangoulé Lamizana, il est scénariste et réalisateur en herbe du film le Roi de décembre : 

“Le film relate l’histoire des élèves qui pensent qu’en décembre, il ne doit pas y avoir cours. Pendant un mois il y a des perturbations dans les écoles. Il y a des élèves qui estiment que c’est normal qu’il n’y ait pas cours. Ce film a été écrit pour les sensibiliser parce que tous les mois doivent être consacrés au cours.”

Oumarou Kaboré est le promoteur de Clap en herbe, la structure qui organise les journées du cinéma amateur de Ouagadougou. Les JCAO ont pour objectif de contribuer à l’éclosion d’une génération de professionnels dans le secteur de cinéma africain…

Lire la suite sur DW

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here