L’aéroport Marrakech-Ménara fait peau neuve

0
1770
L’aéroport de Marrakech-Ménara s’est agrandi avec l’inauguration, mercredi dernier, de son nouveau terminal par S.M le Roi Mohammed VI.
Ce nouveau terminal permettra l’augmentation de la capacité d’accueil dudit aéroport de 6 millions de passagers supplémentaires pour atteindre 9 millions de passagers par an, a indiqué le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD).
La construction de ce nouveau terminal vise à améliorer les installations en offrant une capacité suffisante pour gérer le volume du trafic aérien qui augmente régulièrement chaque année : 352.434 passagers enregistrés à fin novembre 2016, soit une croissance significative de +14,20% par rapport à la même période de l’année 2015, a souligné l’institution financière africaine.
A noter que la Banque africaine de développement est le seul bailleur de fonds international de ce projet.
A ce propos, le groupe rappelle dans sa note d’information que sa participation au financement du nouveau terminal fait partie des cinq priorités de développement (high five) auxquelles s’attache l’institution, notamment «intégrer l’Afrique». Pour la Banque africaine de développement, il s’agit «d’en faire une plaque tournante pour l’aviation dans la région, répondant aux normes internationales», peut-on lire dans le communiqué.
Construite sur une superficie totale de 50.000 m2, la nouvelle infrastructure comprend l’extension des parkings avions, par l’aménagement de douze (12) postes moyen et long-courrier (3) supplémentaires et la réalisation d’un parking véhicules côté ville, pour porter sa capacité à 1.500 places véhicules, ainsi que l’aménagement des voies d’accès,  précise la même source.
A noter que l’équipement et la construction de l’aéroport Marrakech-Ménara, considéré comme un des cinq aéroports du continent à avoir obtenu le label carbone niveau 1, rentre dans le cadre d’un prêt de 240 millions d’euros accordé par la Banque africaine de développement à l’Office national des aéroports (ONDA), avec la garantie de l’Etat, pour cofinancer le troisième projet aéroportuaire.
« Ce projet vise à augmenter les capacités opérationnelles par la mise à niveau des infrastructures, l’extension du système de navigation aérienne et le renforcement des installations de sûreté au sol dans les aéroports de Fès, de Marrakech et d’Agadir », précise la BAD.
Notons que l’inauguration a eu lieu en présence d’officiels et de la Banque africaine de développement (BAD).
Présent dans plus d’une quarantaine de pays africains, le  Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) est la première institution multilatérale de financement dédiée au développement de l’Afrique. Répartie entre trois entités distinctes, la Banque africaine de développement (BAD), le Fonds africain de développement (FAD) et le Fonds spécial du Nigeria (FSN), cette institution contribue au développement économique et au progrès social de ses 53 Etats membres régionaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here