La ville en économie circulaire : 350 participants au Colloque international et à la 93ème réunion du Bureau de l’AIMF

Le Royaume du Maroc a été représenté par Mohamed Seddiki, Maire de la ville de Rabat.

0
176
Mohamed Seddiki - Maire de la ville de Rabat.

La ville de Bordeaux et l’Association Internationale des Maires Francophones organisaient les 22 et 23 mars un colloque international sur La Ville en économie circulaire.

Près de 350 participants, Maires, représentants des villes et partenaires internationaux issus d’une quarantaine de pays d’Afrique, d’Amérique, d’Asie et d’Europe ont participé aux débats en présentiel ou en distanciel. Le Royaume du Maroc a été représenté par Mohamed Seddiki, Maire de la ville de Rabat.

La première journée du colloque a été marquée par une réunion du Bureau de l’AIMF qui a attribué plus d’1 million d’€ de subventions à 14 projets portés par les collectivités territoriales membres de l’association. Des partenariats financiers de près de 14 millions d’euros seront constitués pour permettre à des pays comme le Bénin, le Burkina Faso, le Burundi, le Cameroun, Egypte, Madagascar, Mali, Mauritanie d’améliorer l’accès à la culture et à l’éducation, à l’eau et à l’assainissement, aux services de santé, de soutenir l’économie circulaire…

  • Développer l’économie circulaire à l’échelle des territoires 

Développer l’économie circulaire dans les territoires passe par une action volontariste des Maires. Dans la suite du colloque des 22-23 mars, la Commission permanente de l’AIMF, présidée par Bordeaux, centrera ses travaux sur l’économie circulaire et élaborera un Plan d’action. Sur le terrain, l’AIMF financera les initiatives des villes de l’espace francophone, plusieurs des subventions accordées par le 93ème Bureau de l’AIMF allant en ce sens.

  • Un Appel des villes pour un accès équitable aux vaccins

Les villes sont partout dans le monde un acteur majeur de la lutte contre la pandémie. A l’échelle internationale, elles ont montré leur solidarité, notamment à travers le plan d’appui de l’AIMF. Elles entendent désormais jouer toute leur part pour que les vaccins deviennent des biens publics mondiaux. Un Appel des villes pour un accès universel aux vaccins a été lancé.

  • Culture et vivre-ensemble : l’AIMF crée un Prix littéraire, attribué à Djaïli Amadou Amal pour Les Impatientes

Nouvellement créé, le Prix littéraire des Maires francophones sera attribué chaque année à un(e) auteur(e) qui symbolise le combat pour le dialogue des cultures, l’égalité, le respect des diversités. La lauréate de cette première édition est la Camerounaise Djaïli Amadou Amal qui porte, avec Les Impatientes, la voix des femmes du Sahel. 

  • Appui aux programmes de développement urbain : vote de subventions pour 14 projets dans 9 pays

Le Bureau de l’AIMF, réuni le 22 mars, a attribué plus d’1 million d’€ de 1ères ou 2èmes tranches de subventions à 14 projets portés par les collectivités territoriales membres de l’association. Ces subventions de l’AIMF jouent un rôle d’amorce pour constituer des partenariats financiers de près de 14 millions d’euros. Au Bénin, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cambodge, Cameroun, Egypte, Madagascar, Mali, Mauritanie, ces projets menés par les villes permettront d’améliorer l’accès à la culture et à l’éducation, à l’eau et à l’assainissement, aux services de santé, de soutenir l’économie circulaire…

  • Pour la poursuite des deux partenariats majeurs de l’AIMF : avec l’Union européenne et la Fondation Gates

Les deux partenariats majeurs de l’AIMF, avec l’Union européenne d’une part et avec la Fondation Bill & Melinda Gates d’autre part, doivent être renouvelés en 2021. A l’approche de cette échéance, le Bureau de l’AIMF les a chaleureusement remerciés et s’est félicité de l’impulsion donnée depuis 2015 grâce à leur appui. Il a formulé le vœu de poursuivre ces partenariats.

  • Société civile et développement durable au cœur des prochaines rencontres de l’AIMF

Le Bureau a validé le thème du Congrès 2021 de l’AIMF qui se tiendra à Kigali du 19 au 21 juillet sur « Le Maire et la société civile ». Il a également engagé l’organisation de deux événements importants souhaités par les villes membres : le 21 octobre à Paris, une conférence sur l’économie circulaire et la relation ville/forêt dans le bassin du Congo ; du 4 au 6 novembre à Namur, une rencontre de haut niveau avec les Ministres francophones du numérique.

A propos de l’AIMF

Depuis 40 ans, l’AIMF regroupe les Maires convaincus qu’en changeant la ville, nous pourrons changer le monde. Plutôt que de penser en termes de Nord ou de Sud, d’ethnicité ou de religion et de se concentrer sur ce qui divise, elle constitue un fil rouge qui rassemble autour d’une certaine idée de voir le monde.

Ses missions : fédérer les énergies, promouvoir des politiques ambitieuses et responsables au service d’une urbanité plus respectueuse de l’Homme, de l’environnement et du vivant, porter collectivement des projets qui dessinent de nouvelles perspectives au vivre-ensemble, à l’égalité femmes-hommes, à la diversité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here