LA RUMBA CONGOLAISE A L’UNESCO. Dino Vangu : le continuateur de l’œuvre de Tabu Ley : La Rumba

0
191

Excellent guitariste-solo et compositeur, Dino vangu a su rester fidèle à l’esprit de l’idiome “rumbero” incarné par Tabu Ley tout en adoptant un langage et des procédés actuels de la musique congolaise moderne.

Le sacre de Dino Vangu et son groupe “Dino Rumba”

La grande famille Afrisa avait souhaité que le continuateur soit un chanteur, mais faute d’élu, c’est au rythmicien guitariste solo, le maestro Dino Vangu « Ye-Mei » qu’est revenu l’honneur d’assumer cette responsabilité. La bénédiction de TABU LEY Rochereau « Mokitani ya Wendo » lui est entièrement acquise.

En effet, c’est le seul sociétaire de TABU LEY, depuis que ce dernier à presque mis fin à sa carrière, qui a pu s’entourer d’une formation qui a repris l’instrumentation de l’Afrisa International. Le succès des concerts de l’orchestre «DINO-RUMBA », et particulièrement de la nouvelle égérie de la rumba congolaise Lo Benel « Mwana Nkoy », se trouve à son point culminant. Lo Benel, rappelle à plus d’un connaisseur de l’Afrisa, les débuts sensationnels des chanteuses qui ont évolué avec TABU LEY à partir de 1982, et qui ont laissé étendre un répertoire éclectique mais toujours spécifiquement “rumba” .

Clément OSSINONDE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here