La République démocratique du Congo (RDC) aurait perdu un montant colossal à cause d’un homme d’affaires israélien

0
157

La République démocratique du Congo (RDC) pourrait avoir perdu 3,7 milliards de dollars à cause de contrats miniers et pétroliers douteux conclus avec l’homme d’affaires israélien Dan Gertler, dénonce une ONG.

Le sulfureux homme d’affaires israélien Dan Gertler aurait fait perdre gros à la République démocratique du Congo (RDC). Le pays africain pourrait avoir perdu près de 4 milliards de dollars suite aux contrats miniers et pétroliers douteux conclus avec lui, dénonce une coalition d’ONG, dans un rapport.

“L’analyse de données financières publiques démontre qu’entre 2003 et 2021, la RDC a perdu 1,95 milliard de dollars de recettes”, affirme cette coalition anticorruption, “Le Congo n’est pas à vendre” (CNPAV). “Si rien n’est fait pour stopper cette hémorragie, 1,76 milliard de dollars supplémentaires au titre de royalties pourrait échapper aux caisses de l’État entre 2021 et 2039”, selon le CNPAV.

La RDC “pourrait être privée d’au moins 3,71 milliards de dollars suite à ces contrats douteux” conclus avec Dan Gertler, une personnalité de premier plan dans le secteur minier congolais. Proche de l’ex-président Joseph Kabila (au pouvoir de 2001 et 2019), il a fait office d’intermédiaire sur les plus gros contrats du pays pendant près de 20 ans. “Pourquoi on parle toujours de Dan Gertler? Parce que rien n’est fait et l’argent continue de partir. Nous sommes à des estimations minimales de 4 milliards. Aucun intermédiaire n’a coûté aussi cher à la République”, a fustigé au cours d’une conférence de presse le porte-parole du CNPAV, Jean Claude Mputu…

Lire la suite sur Capital.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here