La lutte contre les délais de paiement dans le privé revient sur le devant de la scène (Maroc)

0
858
Signature d'une convention de partenariat entre la CGEM et Inforisk

La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et Inforisk ont décidé de s’allier pour mieux lutter contre les délais de paiement jugés très longs dans le secteur privé, notamment pour la petite et moyenne entreprise (PME) et la très petite entreprise (TPE) et qui se dégradent souvent dans le temps.

C’est dans cette perspective que la Confédération et le spécialiste de l’information sur les entreprises au Maroc ont procédé, lundi 7 janvier, à Casablanca, à la signature d’une convention de partenariat.

Selon les termes de cette convention, signée par Jalal Charaf, directeur général délégué de la CGEM, et Khalid Ayouch, président directeur général d’Inforisk, ce partenariat « permettra à la CGEM de disposer d’une source de données fiables et à jour dans le cadre de ses différentes actions menées sur la problématique des délais de paiement », ont relevé les parties signataires.

Comme l’a expliqué le cabinet, il s’agit d’assister la CGEM pour avoir des données de qualité sur les délais de paiement privés pour son positionnement interne et au niveau de l’Observatoire.

A travers cette convention, il est, par ailleurs, également question de renforcer le rôle de la « Confédération au sein de l’Observatoire des délais de paiement en tant que fournisseur de data agrégée en la matière en s’appuyant sur l’expertise et l’expérience d’Inforisk », ont souligné les deux parties.

La situation des délais de paiement interentreprises privés reste préoccupante au Maroc. Si l’on en croit les données fournies par le cabinet Inforisk, entre 2014 et 2018, ils étaient situés entre 6 et 8 mois pour les TPE, plus de 4 mois pour les PME et plus de 3 mois pour GE.

Comme pour illustrer l’importance de la problématique des délais de paiement, Khalid Ayouch a indiqué que l’encours des crédits interentreprises sur cette question avait été chiffré en 2017, à plus de 423 milliards de dirhams contre 396 milliards de dirhams en 2016 et 358 milliards de dirhams en 2015.

L’occasion pour le PDG d’Inforisk de relever également que la part des grandes entreprises dans le crédit interentreprises total représentait 47% à cette même date, alors que les PME et les TPE se partageaient respectivement 32% et 21% des parts.

Autant dire que la convention de partenariat entre la CGEM et Inforisk est une bonne chose. Une démarche engagée, comme l’ont souligné les parties signataires, qui permettra de sensibiliser les membres sur les outils pouvant être mis à leur disposition pour déclarer leurs retards / délais de paiement au travers du programme Inforisk Dun Trade.
Il est à noter que la convention de partenariat a été signée en marge d’une rencontre de présentation du programme Inforisk Dun Trade Maroc, considéré comme la première initiative privée de mutualisation des comportements de paiement au Maroc et en Afrique.

Cette rencontre a permis de mettre en avant les objectifs dudit programme, notamment la collecte et la mutualisation des expériences de paiement interentreprises ainsi que les avantages dont bénéficieront les entreprises partenaires.

Ainsi qu’il a été relevé lors de cette rencontre, qui s’est tenue au siège de la Confédération générale des entreprises du Maroc, le programme Inforisk Dun Trade Maroc sur les comportements de paiement des entreprises est l’adaptation locale du programme mondial, initié par Dun&Bradstreet.

Il s’agit d’un programme d’échange et de partage d’informations sur le comportement de paiement des clients des entreprises adhérentes qui collecte mensuellement les expériences de paiement auprès des entreprises partenaires (adhérentes au programme).

Ce programme exhorte l’entreprise partenaire à fournir des informations issues de son poste clients en vue de bénéficier, en contrepartie, d’une analyse comparative de paiement.

Membre du réseau Dun & Bradstreet (numéro un  mondial de l’information B2B), le cabinet Inforisk a développé un système unique de renseignement permettant d’offrir aux entreprises la meilleure visibilité sur leurs clients, prospects et partenaires.

Alain Bouithy

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here