La Facilité de financement « Desert to Power G5 Sahel » reçoit 150 millions de dollars du Fonds vert pour le climat

0
119

Le Conseil d’administration du Fonds vert pour le climat (FVC) a approuvé, jeudi 7 octobre lors de sa 30ème réunion, l’octroi d’une enveloppe de 150 millions de dollars en faveur de la Facilité de financement « Desert to Power G5 Sahel » de la Banque africaine de développement.

Le projet Desert to-Power, est une initiative phare de la Banque en matière d’énergie renouvelable et de développement économique de la Banque. Il a pour objectif d’éclairer et d’alimenter en énergie la région du Sahel, en générant une capacité de production d’électricité de dix gigawatts grâce à des systèmes solaires photovoltaïques via des projets publics, privés, en réseau et hors réseau d’ici à 2030.

L’objectif principal de la Facilité est d’aider les pays du G5 Sahel -Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad- à adopter un mode de production d’électricité à faibles émissions de carbone en exploitant l’immense potentiel solaire de la région sahélienne. La Facilité, qui vise à mobiliser 966 millions de dollars américains sur une période de sept ans, devrait ainsi contribuer à réduire considérablement les émissions de CO2, estimées aujourd’hui à plus de 14,4 millions de tonnes.

La Facilité est un programme-cadre, qui inclut des sous-projets des secteurs public et privé, sera mise en œuvre sous trois composantes.

La première composante concerne des investissements dans le réseau et dans des solutions de stockage afin de réduire les risques encourus par les centrales solaires (IPP) et d’ouvrir la voie vers un marché solaire régional. La deuxième composante de fourniture de financements concessionnels et de garanties pour les nouveaux IPP solaires a l’objectif est d’ajouter plus de 500 MW de capacité de production d’énergie solaire. La troisième composante d’assistance technique vise à soutenir la création d’un environnement clair et prévisible afin de favoriser les investissements solaires du secteur privé ainsi que le développement de capacités adéquates des institutions nationales des pays du G5 Sahel.

La mise en œuvre de la Facilité changera la donne pour la sous-région en augmentant la capacité de production d’énergie solaire, en améliorant l’accès à l’énergie, en renforçant les cadres politiques et réglementaires et en éliminant les obstacles qui limitent la participation du secteur privé au développement du secteur énergétique du G5 Sahel. Par ailleurs, elle renforcera l’autonomie des femmes et des jeunes par la création d’emplois.

« La Facilité Desert to Power pour les pays du G5 Sahel est un coup de pouce important pour l’initiative, a salué Kevin Kariuki, vice-président du Groupe de la Banque africaine de développement, en charge de l’électricité, de l’énergie, du climat et dela croissance verte. Elle stimulera les investissements du secteur privé dans le développement de la capacité de production solaire dans les pays du G5 Sahel. Cela permettra de concrétiser la vision du président de la Banque africaine de développement, Dr Akiwumi A. Adesina, qui place l’Initiative Desert to Power au cœur de la solution face aux effets du changement climatique au Sahel. Le moment de l’approbation est parfait, juste avant la COP26 ! »

« Nous sommes fiers de participer à ce projet innovant avec nos partenaires de la Banque africaine de développement, a déclaré le directeur exécutif adjoint du Fonds vert pour le climat, Javier Manzanares. La Facilité « Desert to Power G5 Sahel » a le potentiel de faire une grande différence dans la vie des populations à travers le Sahel en exploitant l’immense potentiel solaire pour produire une électricité moins chère, fiable et à faible émission. Le financement catalytique du Fonds ainsi que celui de la Banque et du secteur privé permettront de mobiliser près d’un milliard de dollars pour ce projet véritablement transformateur. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here