La communauté internationale condamne le coup de force au Mali

0
286
Le président malien, Bah N'Daw. Ph: Amaudou Keita/Reuters

ACTUALITE. L’arrestation du président Bah Ndaw et du Premier ministre Moctar Ouane par les militaires rappellent le coup d’Etat d’aôut 2020.

La communauté internationale a condamné le coup de force au Mali qui s’est déroulé dans la soirée de lundi (24.05.) et a exigé la libération immédiate et sans conditions du président de la transition, Bah Ndaw, et de son Premier ministre, Moctar Ouane.

Dans un communiqué commun, la mission des Nations unies au Mali (Minusma), la Communauté des Etats ouest-africains (Cédéao), l’Union africaine, la France, les Etats-Unis, le Royaume-Uni l’Allemagne et l’Union européenne ont affirmé “leur ferme soutien aux autorités de la transition”.

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a appelé dans un tweet “au calme” au Mali et à la “libération inconditionnelle” de ses dirigeants civils, arrêtés dans la journée par les militaires. Selon des diplomates, le Conseil de sécurité de l’ONU pourrait tenir une réunion d’urgence dans les prochains jours sur la situation au Mali…

Lire la suite sur DW

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here