La Banque mondiale accompagne le Cameroun dans ses efforts de relance inclusive et résiliente

0
329

Une opération à l’appui des politiques de développement de 100 millions de dollars, approuvée le 19 avril, va aider le gouvernement du Cameroun à faire face à la pandémie de COVID-19 tout en accélérant les réformes en faveur de l’assainissement budgétaire et de la compétitivité.

« Alors que le Cameroun engage un programme ambitieux de réformes, cette opération soutiendra des mesures visant à atténuer l’impact de la pandémie de COVID-19 en renforçant l’administration publique, en favorisant la concurrence et en protégeant les pauvres et les plus vulnérables », indique Abdoulaye Seck, directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Cameroun.

Cette opération, qui est la dernière d’une série de trois financements, s’inscrit dans la continuité de la première et s’aligne sur les priorités du Cameroun en matière de croissance économique, de réduction de la pauvreté et de réforme, telles que définies dans son programme de développement à long terme, Vision 2035.

Ce programme soutient plus précisément des réformes destinées à atténuer les répercussions économiques de la COVID-19 sur les secteurs public et privé en s’attachant à renforcer la gestion de la dette publique et à améliorer les processus de passation des marchés publics et la transparence dans l’utilisation des fonds de lutte contre la pandémie. Il contribuera à augmenter la compétitivité du pays en limitant les barrières à l’entrée, en renforçant les réglementations dans les domaines stratégiques et en encourageant les investissements du secteur privé dans les trois secteurs clés que sont les télécommunications, l’énergie et les transports. Il permettra également d’améliorer l’équité et l’efficacité de la répartition et de l’utilisation des ressources pour la santé et d’étendre la protection sociale.

Le programme de réformes financées par cette opération devrait avoir des effets positifs sur la réduction de la pauvreté. Les transferts monétaires, notamment, assureront un soutien direct aux groupes vulnérables qui ont perdu leurs sources de revenus en raison de la crise et des mesures de restriction.

La Banque mondiale soutient le Cameroun dans le cadre de 18 projets nationaux financés par l’IDA, le Fonds pour l’environnement mondial et des fonds fiduciaires. Cet engagement net de 2,4 milliards de dollars est complété par un vaste programme de services d’analyse. L’ensemble de ces activités favorisent la croissance économique du pays à travers la mise en œuvre de réformes économiques, la diversification des échanges et le développement de l’agriculture et de l’élevage, de l’énergie, des transports, de la santé, de l’éducation et de la protection sociale pour les plus vulnérables.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here