Incendies en Algérie : le sentiment d’abandon de la Kabylie

Le pouvoir central est critiqué par une partie de la population pour sa gestion des incendies meurtriers qui ravagent plusieurs régions de Kabylie.

0
205

A partir de ce jeudi (12.08.2021), l’Algérie observe un deuil national de trois jours en mémoire des victimes des incendies qui ravagent actuellement plusieurs régions de Kabylie, notamment Tizi Ouzou.

Au moins 69 personnes ont déjà été tuées dans ces incendies. Et alors que la solidarité nationale et internationale s’organise, certains déplorent la gestion par l’Etat de cette crise.

Un sentiment d’abandon

 Le feu a tout ravagé et le gouvernement est absent. Un seul véhicule de la protection civile est venu. Si les gens n’avaient pas aidé, toutes les maisons auraient été incendiées. “
Comme Musaab, nombreux sont les habitants des zones ravagées par les incendies à saluer la mobilisation qui s’organise pour aider les sinistrés tout en déplorant que l’Etat ne se soit pas plus présent. Rabah, un habitant, témoigne également.

“En Kabylie ces derniers jours, tout à brûlé donc comme on habite juste à côté, il est de notre devoir de faire quelque chose, de ne pas rester les bras croisés. C’est dans nos traditions de toujours se prendre en charge soi-même en Kabylie ” explique t-il…

Lire la suite sur DW

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here