GUINEE. L’ARMEE DU SALUT

0
137

TRIBUNE. Ce n’est pas demain la veille que vous verrez un CITOYEN congolais faire un bisou à un SOLDAT comme en GUINEE-CONAKRY. Le lieutenant-colonel MAMADY DOUMBOUYA, tombeur d’ALPHA CONDE, frère en franc-maçonnerie de DENIS SASSOU-NGUESSO, n’a même pas son sosie au CONGO.

Les officiers supérieurs congolais ne doivent leurs galons qu’à leurs affinités avec le TYRAN. Plus ils MASSACRENT des civils, plus ils se hissent au sommet de la hiérarchie militaire. Une bande de fripouilles plus prompte à ouvrir la BRAGUETTE pour violer des fillettes. Le VRAI soldat est celui qui ouvre le FEU sur le TYRAN. Fermons la parenthèse.

Dans la mentalité des KAMITO-LOOSERS, aucun changement ne serait possible en AFRIQUE sans l’aval des puissances ETRANGERES. Et pourtant lorsque feu colonel MOUAMMAR KHADAFI, l’une de leurs idoles, avait renversé le roi IDRISS, il venait FRAICHEMENT de débarquer d’ANGLETERRE. Ce dernier a été formé dans une académie militaire BRITANNIQUE. Au lendemain de son COUP D’ETAT, il avait fait sa déclaration en ANGLAIS à la presse étrangère. Ce n’était que des années plus tard qu’il changera de posture en dissertant en arabe.

La plupart des officiers supérieurs AFRICAINS sont formés en LEUCODERMIE : SAINT-CYR (pour les « Francophones »), SANDHURST (pour les « Anglophones »), SARAGOSSE (pour les « Hispanophones »), LISBONNE ( pour les « Lusophones »),etc.

Alors pourquoi s’étonner qu’une fois au pouvoir, ces officiers puissent exécuter des agendas ETRANGERS.

L’ERYTHREE est l’un des RARES pays AFRICAINS qui ait confié l’exclusivité de la formation de ses officiers à une académie militaire AFRICAINE, bien que son Président ISSAYAS AFEWORKI ne m’inspire guère de sympathie.

Ceux et celles qui pensent MIEUX faire à la place des DOUMBOUYA, GOITA et autres peuvent toujours vêtir l’uniforme, chausser une paire de brodequins, prendre les armes et imposer le VRAI changement dans nos pays respectifs. Je serai le PREMIER à leur composer une ELEGIE.

On ne peut juger un régime en un JOUR.

Le général ABDUL SALAMI ABOUBAKAR, le colonel HOUARI BOUMEDIENE, les capitaines JOHN JERRY RAWLINGS, THOMAS SANKARA étaient des SOLDATS. Ils ont fait bien MIEUX que les civils.

Par Nysymb Lascony

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here