Goma : environ 290 personnes interpellées et des armes saisies lors d’un bouclage

0
209
Armes et munitions récupérées lors d'une opération Ville sans armes à Goma. Novemvre 2014. Photo Radio Okapi/Sifa Maguru. (Photo d'illustration)

Des armes et des chargeurs garnies de balles, ainsi qu’un camion chargé de bâches militaires et plusieurs motos utilisées par les présumés bandits urbains ont été récupérés par les forces de sécurité congolaises.

Deux cent quatre-vingt-six personnes ont été aussi interpellées mercredi 13 octobre, lors d’un bouclage à Kyeshero, un quartier périphérique, situé à l’ouest de la ville de Goma (Nord-Kivu). 

Parmi les deux cent quatre-vingt-six personnes interpellées, figurent six présumés sujets rwandais, trois policiers et neuf militaires, selon le secteur opérationnel Sukola 2. 

« Nous avons eu d’abord, 4 armes, détenues par des policiers et militaires. Nous avons cherché à savoir, ils étaient de quelle unités. De deux, nous avons trouvé un lot très important, des bâches de couleur militaire dont le propriétaire est en difficulté pour s’expliquer comment a-t-il reçu l’’autorisation pour acheter les matériels militaires. Nous sommes tombés sur une dizaine des motos, sans documents dont nous ne connaissons pas le propriétaire. Nous avons 286 personnes interpellées dont la police devrait les identifier », a déclaré le commandant de la 34ème région militaire, général de brigade Ghislain Tshinkobo.  

Selon lui, ce bouclage a été organisé en réponse à une « recrudescence des cas de banditisme », dans cette partie de la ville de Goma. 

« Ces derniers jours, le quartier Keshero a connu plusieurs cas d’insécurité. Trois tentatives de vol dans la semaine ! Nous avons décidé de passer à l’acte », a-t-il conclu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here