Gafam : les géants de la Tech snobent-ils les pays d’Afrique francophone?

0
395
Le bureau de l'intelligence artificielle (IA) de Google à Accra, 2019. C'est le premier centre d'IA établi en Afrique par l'entreprise.

Ces dernières années, on a constaté que les géants du numérique notamment Google, Facebook , Twitter, Microsoft, IBM ouvrent des bureaux et des incubateurs en Afrique.

Cependant, la plupart de ces bureaux et les plus grands d’entre eux se situent dans des pays anglophones comme le Nigéria, l’Afrique du Sud, le Kenya et le Ghana.

Les géants de la Tech snobent-ils vraiment les pays francophones en Afrique ?

Qemal Affagnon, responsable pour l’Afrique de l’Ouest et centrale d’Internet Sans Frontières, estime que “les Gafam marquent une préférence pour les pays anglophones”.

Le manque de liberté d’expression

“Aucun géant du net ne voudra s’implanter dans un pays dans lequel la liberté d’expression est bafouée ou bien le cadre légal réglementaire du pays empêche les gens de s’exprimer “, note Emmanuel Vitus Agbenonwossi, chercheur en droits numériques et gouvernance de l’Internet, ancien Google policy fellow pour l’Afrique francophone…

Lire la suite sur BBC

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here