Gabon/Vient de paraître. “L’Assistant metteur en scène : chronique d’une tragédie” de Dominique Douma

Un témoignage passionnant sur la création d’une pièce de théâtre inédite frappée par une tragique disparition

0
222
Dominique Douma publie L'Assistant metteur en scène : chronique d'une tragédie

LIVRE. Paru aux éditions Jets d’Encre, L’Assistant metteur en scène : chronique d’une tragédie est le troisième livre de Dominique Douma, après Mwegni, paru en 2012 aux Éditions du Panthéon puis en 2018 aux éditions Société des écrivains, et Vokuna, paru en 2016 aux éditions Société des écrivains.

Dans cet ouvrage, l’auteur gabonais dévoile les coulisses d’un monde qu’il affection bien, celui du théâtre. Il faut dire que se produire devant un public a toujours fait rêver Dominique Douma.

Adolescent déjà, la récitation de vers célèbres le remplissait de joie et de fierté. En 1989, alors qu’il est devenu directeur de la troupe Télé Théâtre de Libreville, il est repéré dans le cadre du Festival international des francophonies de Limoges.

Cette incroyable mise en lumière lui permet de devenir l’assistant du metteur en scène français Jean-Pierre Klein pour la création d’une pièce inédite du dramaturge congolais Sony Labou Tansi. Des répétitions à Brazzaville aux rituels de la danse de la bougie, la production suit son cours. Mais quand la tragédie quitte les planches pour frapper la réalité, les espoirs s’effondrent…

Dans ce témoignage passionnant, Dominique Douma entraîne le lecteur de l’autre côté du rideau pour assister avec lui aux étapes de la mise en place d’un spectacle théâtral, rendant ainsi un vibrant hommage aux grands hommes qui ont croisé son chemin artistique.

EXTRAIT
Sony Labou Tansi est le dramaturge mythique de sa génération au Congo, et aussi l’emblème du théâtre négro-africain. Ses pièces sont composées d’éléments allégoriques et abstraits. Les ondes sonores et visuelles des bizarreries et excentricités mises en jeu dans ses œuvres engendrent le surnaturel.

Cette analyse, qui résulte de ma lecture des pièces telles que Je soussigné Cardiaque, Antoine m’a vendu son destin, Moi, veuve de l’empire, etc., va se confirmer dans le « vrai vécu » de mon séjour à Brazza, au
cours des deux étapes de la création de Qui a mangé Mme d’Avoine Bergotha ? qui est arrivée à Limoges quasiment mise en scène depuis Brazza par Jean-Pierre Klein (avant son décès – j’y reviendrai au fil de notre fable), avec mon assistanat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here