France. Michel Barnier président?

0
106

TRIBUNE. Contrairement au suicide du PS qui a choisi la terne Anne Hidalgo “notre dame de Paris” pour les moqueurs, LR semble se diriger vers une renaissance avec la candidature de Michel Barnier.

Je ne crois pas en Pécresse, pedigree trop faible, ni à l’assureur de Saint Quentin, Xavier Bertrand, qui n’a ni charisme ni suffisamment de carrure pour engranger les soutiens de poids.

Par contre Barnier coche toutes les cases. La légitimité par sa fidélité au parti peut lui faire gagner cette primaire interne. Sa longue expérience aux affaires et sa parfaite maîtrise des sujets clés de gouvernance (environnement, finances, affaires étrangères, agriculture) qu’il a piloté aux plus hauts niveaux, que ce soit au gouvernement qu’à la commission européenne, permettent de lui faire confiance. Lui, il est capable de donner une véritable réplique technique et idéologique à Macron.

Mais ses avantages sont aussi ses faiblesses. D’abord, il est sur le même créneau idéologique que Macron, incarnant ce libéralisme européen dans lequel les électeurs ne se sentent pas protégés. Ensuite, il est de la vieille garde politique, que l’on veut balayer depuis 2017. Enfin, l’expérience va avec l’âge et à 70 ans, il aura du mal à faire venir ceux qui veulent donner du poids à un candidat en 2022 pour capitaliser sur 2027.

Pour toutes ces raisons, si cet européaniste est désigné candidat au congrès LR, il fera surtout du mal aux voix de Macron au premier tour. Mais il y a fort à parier qu’il finira 3e derrière Macron, 2e dans ce cas, et Zemmour qui pourra enfin prétendre à la 1ere place. Je doute qu’il dépasse Macron au 1er tour en effet parce que celui-ci aura l’excuse facile de la crise du Covid pour excuser ses ratés. Mais tout est possible. S’il se positionne plus à gauche sur certains sujets, prend du recul sur l’Europe et en la critiquant même et s’il sait rassembler sur tout ce que les anti-Macron lui reprochent, il pourrait s’en sortir. Rien n’est encore joué.

Par Hervé Mahicka

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here