Eliminatoires de la Coupe du Monde Qatar 2022 : les Diables Rouges n’ont pu accéder au tour final

0
222
Diables rouges du Congo. Ph: Fécofoot

Les Diables Rouges ont terminé  le 14 novembre la course à la qualification pour le Qatar 2022  par une nouvelle contre-performance à Thiès 0-2 contre les  Lions de la Teranga  du Sénégal en match comptant pour la 6e journée. Ismaïla Sarr a fait mal aux Congolais en inscrivant un doublé respectivement à la 13e et 23e minute

Les Diables Rouges quittent la competition sur une nouvelle defaite. Ils n’ont pas pu se qualifier pour les barrages d’autant plus qu’ils ont terminé  derniers du groupe H avec trois points.  Sur  les six matches disputés, les Diables Rouges ont concédé trois défaites dont deux à domicile contre trois matches nuls (deux à l’extérieur) même si sur le plan comptable, ils ont pris un point de plus  par rapport à la campagne de Russie 2018  au cours de laquelle, ils n’avaient obtenu que deux points. Les insuffisances sur tous les plans n’ont pas permis aux Diables Rouges  d’être à la hauteur à commencer par les largesses défensives constatées à chaque sortie. 

En six matches disputés,  la défense des Diables Rouges a encaissé dix buts soit une moyenne de 1,66 but par match. Le Congo a encaissé deux   lors de la double confrontation contre la Namibie (1-1 et 1-1), cinq  lors de la double confrontation contre le Sénégal (1-3, 0-2) puis trois lors des rencontres contre le Togo (1-1 et 1-2).  Lors de la campagne de Russie, les Diables rouges avaient concédé  12 buts soit deux de plus.

 Le secteur offensif  n’a malheureusement  proposé que peu d’arguments pour rétablir l’équilibre.   Les Diables Rouges n’ont inscrit que cinq buts pendant toute la campagne. C’est peu pour viser les étoiles.   Les attaquants congolais n’ont pas été en mesure de dépasser la barre d’un but par match. C’était la même réalité  lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2018.

Dans les échecs, il y a quand même des joueurs qui sortent du lot. Guy MBENZA était la seule satisfaction congolaise.  Il a été dans tous les bons coups congolais.  C’est d’ailleurs lui  qui était à l’origine de l’égalisation au match aller face à la Namibie même si le but a été attribué au défenseur namibien.  Il a égalisé contre le Togo et la Namibie, lors des deux rencontres disputés  à Brazzaville.

La touche du sélectionneur  Paul PUT est toujours attendue pour permettre aux Diables Rouges de faire rêver d’autant plus qu’il y’a  désormais  une classe d’écart entre  la campagne  des éliminatoires de la Coupe du monde 2014, 1998 et les deux dernières. 

Lors de la course à la qualification pour le Brésil,   les Diables Rouges étaient éliminés à la porte des barrages en terminant deuxième du groupe E avec 11 points soit un de moins que le Burkina Faso à l’époque dirigé par l’actuel sélectionneur des Diables Rouges. Lors des éliminatoires de la Coupe du monde de France, le Congo a terminé deuxième de groupe avec 10 points derrière l’Afrique du sud (13 points). Il y a donc urgence dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here