EL PIBE DEL ORO (in memoriam DIEGO MARADONA : 1960-2020)

0
504

DISPARITION. Le FOOT, je n’y connais pas grand chose, mais il serait mensonger de prétendre ignorer le nom de DIEGO MARADONA lorsqu’on est au fait de l’ACTUALITE.

Ce nom a longtemps résonné à mes oreilles du temps de sa SPLENDEUR. 1986 aura été l’année de la grande CONSECRATION en soulevant plus HAUT le trophée le plus convoité du SPORT, la Coupe du Monde de Football.

Le ballon ROND, il a su le maîtriser, mais la VIE, il en a TROP abusée. Une vidéo a circulé récemment sur la toile dans laquelle EL PIBE DEL ORO descend son froc et son caleçon pour montrer son POSTERIEUR, probablement pour NARGUER ses DETRACTEURS.

Quand on a enthousiasmé des MILLIONS de gens dans ce BAS monde de FELONS, certains gestes font TACHE. Quand une ICONE en arrive à mettre sa BONNE réputation à la POUBELLE, cela signifie que la FIN est proche. La DROGUE et l’ALCOOL sont des MAUVAIS conseillers.

Du FOOTBALLEUR, je laisse aux AFICIONADOS l’exclusivité des commentaires sur ses exploits SPORTIFS et ses frasques. De l’HOMME, je retiens sa pensée AUTONOME et sa TEMERITE face à l’ADVERSITE. DIEGO MARADONA savait BIEN se servir du ballon ROND contre ses adversaires sportifs et POLITIQUES.

L’ANGLETERRE se souviendra longtemps de sa POLYVALENCE, car . DIEGO savait envoyer des BALLES de la TETE, des PIEDS et des MAINS. Il a su EFFACER sur la PELOUSE anglaise la DEFAITE de son pays, l’ARGENTINE, pendant la guerre des MALOUINES.

Les règles du FOOT peuvent échapper à l’historien, mais difficilement son HISTOIRE.

ADIOS !

Nysymb Lascony

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here